François Fillon soigné pour des calculs rénaux

François Fillon, candidat à la présidence de l'UMP, a été "traité" ce jeudi 8 novembre 2012, à l'hôpital militaire du Val-de-Grâce à Paris, pour des calculs rénaux.

Rédigé le

François Fillon soigné pour des calculs rénaux
François Fillon soigné pour des calculs rénaux

L'ancien Premier ministre, François Fillon, a été opéré ce jeudi 8 novembre 2012 pour des calculs rénaux. Il devrait pouvoir sortir de l'hôpital demain et pourrait reprendre sa campagne électorale lundi 12 novembre 2012. Son porte-parole, Jérôme Chartier, a parlé d'une "opération assez bénigne".

Pris de douleurs quelques jours auparavant, François Fillon avait dû faire une halte dans un hôpital avant son meeting de La Châtre dans l'Indre, puis annuler dans la soirée sa réunion publique de Montluçon dans l'Allier, pour regagner Paris. Début octobre 2012, François Fillon avait également dû annuler un déplacement électoral en Isère pour cause, déjà, de colique néphrétique.

Un calcul rénal (du latin calculus : caillou) ou lithiase (du grec, lithos : pierre) est un calcul dur se formant dans le rein par la cristallisation de substances contenues dans l'urine. La majorité des calculs sont composés de calcium en combinaison avec des oxalates ou des phosphates (substances que l'on trouve dans l'alimentation ou dans le corps). Généralement, l'urine contient des substances chimiques qui inhibent la formation de cristaux. Quand ce n'est pas le cas, un calcul se forme.

"Le traitement d'un calcul dépend de sa localisation, de sa taille et de sa résistance", explique le Pr. Alain Baumelon, médecin néphrologue à l'hôpital La Pitié-Salpêtrière, à Paris. "Si le calcul est petit, c'est-à-dire inférieur à 7 millimètres, il peut être éliminé de façon naturelle par l'urètre. Mais cette élimination est douloureuse. C'est ce qu'on appelle une colique néphrétique."

"Si le calcul est plus gros, on peut le détruire par ondes de choc extracorporelles (lithotritie) pour le fragmenter", poursuit le Pr. Alain Baumelon, "on peut aussi le fragmenter en passant par les voies naturelles ou par voie endoscopique directement dans le rein."

Le calcul rénal est une affection très fréquente qui touche un Français sur dix. Comme c'est le cas pour François Fillon, la récidive concerne un patient sur deux. "La formation d'un calcul rénal est plurifactoriel, explique le Pr. Alain Baumelon. On sait que l'alimentation, le facteur génétique, l'environnement, jouent".

Le premier geste de prévention pour éviter les calculs est l'hydratation. Boire beaucoup d'eau diminue le risque de souffrir d'un calcul.

Cet épisode de calculs rénaux constitue un nouveau coup pour le député de Paris, à dix jours de l'élection par les militants du nouveau président de l'UMP. Son début de campagne avait déjà été marqué par un accident de scooter pendant des vacances à Capri (Italie), à la fin juillet 2012. Il s'était alors fracturé la cheville, ce qui l'avait contraint à avoir la jambe plâtrée et à se déplacer avec des béquilles jusqu'à la mi-septembre.

A Matignon, l'ancien Premier ministre avait également souffert d'une sciatique au cours de l'été 2008.

En savoir plus