Diabète : première production de cellules humaines de pancréas

Des chercheurs français viennent de produire les premières cellules pancréatiques humaines capables de secréter de l'insuline. Ces cellules défectueuses dans les deux types de diabète 1 et 2, sont essentielles pour réguler le taux de sucre dans l'organisme. Une découverte fondamentale dans la lutte contre le diabète, des chercheurs du monde entier travaillaient sur ce sujet depuis près de 30 ans.

Rédigé le

Diabète : première production de cellules humaines de pancréas
Diabète : première production de cellules humaines de pancréas

Raphaël Scharfmann, directeur de recherche à l'Inserm, en collaboration avec l'équipe de Philippe Ravassard au CNRS, ont réussi à générer les premières lignées de cellules bêta pancréatiques humaines capables de produire de l'insuline. Leur étude vient d'être publiée dans The Journal of Clinical investigation.

Ces cellules sont détruites dans le diabète de type 1, et leur fonctionnement est perturbé dans le diabète dit de type 2. Ces maladies touchent plus de trois millions de personnes en France selon l'association française des diabétiques. Depuis 30 ans, les chercheurs du monde entier tentent sans succès de reproduire ces cellules bêta en laboratoire pour les étudier et comprendre leurs dysfonctionnements.

Leur seul moyen de les étudier jusqu'alors, était de les prélever sur le pancréas d'un donneur d'organes, mais leur durée de vie en laboratoire était très courte, à peine quelques jours.

Le pancréas, un organe complexe

À la fois producteur d'hormones et acteur de leur libération dans l'organisme, le pancréas est un organe complexe. La partie endocrine, celle qui génère la production d'hormones, est constituée de cellules alpha et de cellules bêta censées fabriquer l'insuline. Selon les scientifiques, ce sont ces deux types de cellules qui permettent de réguler le taux de sucre dans l'organisme. C'est justement la destruction et la perturbation du fonctionnement des cellules bêta qui provoquent le diabète de type 1 et de type 2.
Pour mieux comprendre le fonctionnement de ces cellules et surtout leurs dysfonctionnements, les chercheurs ont trouvé un moyen de les multiplier.

Reproductibles à l'infini

Le matériel de départ, ce sont des petits morceaux de pancréas fœtaux humains, dans lesquels les chercheurs ont ajouté des gènes particuliers. Les cellules ainsi créées ont été greffées à une souris diabétique pour tester leur efficacité. Résultat : elles sont parvenues à restaurer le contrôle de la glycémie chez l'animal. Une fois qu'elles se sont multipliées chez la souris, les chercheurs récupèrent les cellules, et les mettent en culture dans des boîtes de laboratoire. Un seul prélèvement pourrait permettre de multiplier ces cellules à l'infini.

À ce stade, l'objectif n'est pas de transplanter ces cellules à des patients diabétiques. Elles seront utilisées par de nombreuses équipes de recherche qui vont tenter de mieux connaître leurs propriétés et leur dysfonctionnement. Afin de pouvoir développer de nouveaux traitements.

Sources : Inserm et CNRS

En savoir plus

Sur Allodocteurs.fr :

Ailleurs sur le web :

 

Sponsorisé par Ligatus