Des génériques de moins en moins automatiques...

De plus en plus de patients refusent les génériques à tel point qu'à la différence de ses voisins, la France voit son taux de substitution des médicaments originaux par des génériques baisser. L'Assurance-maladie a donc décidé de renforcer le dispositif tiers payant contre génériques.

Rédigé le , mis à jour le

Des génériques de moins en moins automatiques...

- Reportage de Dominique Tchimbakala et Matthieu Wibault -

L'Assurance-maladie a donc décidé de sévir. Depuis cet été, si vous refusez un médicament générique qui figure sur votre ordonnance, vous êtes obligé d'avancer la totalité des frais au pharmacien.

Objectif : vaincre les résistances de Français. En 2010, 21 % des patients refusaient les génériques en pharmacie, un taux qui a atteint 28 % en 2012.

Pour l'Assurance-maladie, l'enjeu est de taille : en 2011, les génériques ont permis de réaliser 1,4 milliards d'euros d'économies.

En savoir plus 

Sur Allodocteurs.fr :