Des étudiants en médecine poussés à l'exode

En septembre 2012, plus de 55.500 étudiants français se sont inscrits en première année de faculté de médecine. Un an plus tard, numerus clausus oblige, moins de 7.500 d'entre eux, les meilleurs, ont pu accéder à la seconde année.

Rédigé le

Reportage de Laetitia Fouque et Christain Galet.

On vous parle souvent de la pénurie de médecins qui touche notre pays. À tel point qu'aujourd'hui, on fait de plus en plus appel aux médecins étrangers. Un médecin sur dix a obtenu son diplôme à l'étranger.

Un phénomène qui est loin de se résorber d'autant que les études de médecine en France sont très difficiles. Depuis 1971, le nombre d'entrées en seconde année est déterminé par le numerus clausus et pour passer, en 2012, il fallait être parmi les 7.500 meilleurs. 

Résultat : plus de 20.000 étudiants partent faire leurs études à l'étranger, et notamment chez nos voisins belges qui n'ont pas de numerus clausus. Face à l'afflux d'étudiants français, le gouvernement wallon a décidé de fixer des quotas.

En savoir plus

Sur Allodocteurs.fr :