Dengue : grand espoir suscité par le vaccin de Sanofi

Le vaccin contre la dengue le plus avancé au monde, développé par la firme française Sanofi Pasteur, confirme des résultats prometteurs dans un large essai d'efficacité sur des enfants atteints par la maladie. Ces résultats ont été publiés ce vendredi 11 juillet 2014, dans la revue médicale The Lancet.

Rédigé le

Dengue : grand espoir suscité par le vaccin de Sanofi
Dengue : grand espoir suscité par le vaccin de Sanofi

Un essai de grande ampleur du vaccin de Sanofi Pasteur contre le virus de la dengue a été réalisé entre 2011 et 2013 dans cinq pays d'Asie (Indonésie, Malaisie, Philippines, Viêtnam et Thaïlande), sur plus de 10.000 enfants âgés de 2 à 14 ans.

Les 10.000 enfants ont été divisés en deux groupes : le premier, plus important en nombre, a reçu trois doses du vaccin contre la dengue - le second, plus restreint, n'a pas été vacciné et a reçu à la place un placebo.

On a alors constaté que durant la période de l'étude, 117 cas de dengue ont été observés dans le premier groupe, tandis que l'autre groupe en a dénombré 133. En d'autres termes, les résultats de l'étude se montrent extrêmement probants dans le sens où les chercheurs ont pu constater :

  • une réduction de 56,5% des cas de dengue ;
  • une réduction de 67% des risques d'hospitalisation ;
  • une réduction de 88,5% des cas de dengue hémorragique (la forme la plus sévère de la maladie qui peut être mortelle).

Il s'agit donc d'un succès non négligeable pour le vaccin de Sanofi Pasteur, qui selon le professeur Annelies Wilder-Smith (propos recueillis par l'AFP) présenterait "un avantage important sur le plan de la santé publique". Propos qui peuvent amplement être compris dans le sens où la dengue, aussi dite "grippe tropicale", est une infection virale transmise par les moustiques qui touche selon les chiffres de l'OMS 100 millions d'individus chaque année dans le monde. A l'heure actuelle, l'organisation estime même que la moitié de la population mondiale est exposée au risque de la maladie : si les plus touchés restent l'Asie et l'Amérique latine, la dengue n'épargne plus l'Europe et se répand petit à petit sur le continent.

La réussite du vaccin est cependant à nuancer puisque la protection apportée varie selon les sérotypes : si elle est de 75% pour les virus de type 3 et 4, elle n'est plus que de 50% pour le virus de type 1, et de 35% pour le virus de type 2. Ces quatre types de virus rendent donc difficile la mise au point du vaccin de Sanofi Pasteur.

Plusieurs éléments restent donc en suspens concernant le vaccin contre la dengue : l'essai de grande ampleur en Asie n'est pas tout à fait terminé puisque le suivi des 10.000 enfants se poursuivra jusqu'en 2017. De plus, un autre essai d'efficacité est actuellement conduit par Sanofi dans cinq pays d'Amérique du Sud (le Brésil, le Honduras, le Mexique et Porto Rico) sur plus de 20.000 volontaires.

Sanofi Pasteur avait déjà révélé fin avril 2014 les résultats globaux de l'essai en Asie, en affirmer souhaiter pouvoir commercialiser son vaccin d'ici 2015.

VOIR AUSSI :