De plus en plus de diabétiques en Asie-Pacifique

Diabète, hypertension, hypercholestérolémie : les maladies liées au mode de vie et au vieillissement de la population constituent un nouveau défi sanitaire pour les pays d'Asie-Pacifique. Cette région, qui est pourtant parvenue à se débarrasser de pathologies plus traditionnelles, doit désormais faire face à ces maladies non transmissibles, alerte l'Organisation mondiale de la santé (OMS).

Rédigé le , mis à jour le

De plus en plus de diabétiques en Asie-Pacifique
De plus en plus de diabétiques en Asie-Pacifique

Ces affections, résultant généralement de modifications du régime alimentaire et d'une baisse de l'activité physique, sont en forte progression dans les pays asiatiques, a expliqué à la presse le directeur de l'OMS pour le Pacifique ouest, Shin Young-soo.

Des études récentes montrent que plus de 12% des adultes chinois sont atteints de diabète, contre 3 à 4% dans les années 90. Et plus de 50% d'entre eux sont en situation de prédiabète (hyperglycémie), c'est-à-dire présentent le risque de développer la maladie, a-t-il dit.

La Corée du Sud, le Japon et le Vietnam sont également concernés, avec des taux d'environ 10%, a affirmé Shin Young-soo.

"Cela résulte de grands changements dans notre alimentation, au cours des 30 à 40 dernières années. Il est très intéressant de noter que les populations asiatiques (...) ont davantage tendance à devenir diabétiques que les populations occidentales", a indiqué Shin Young-soo.

"Nous devons faire évoluer nos comportements. Toute la société doit faire face au problème", a-t-il déclaré. Selon lui, dans certains pays, comme plusieurs îles de l'Asie pacifique, le diabète atteint environ 40% des adultes alors que 75 à 80% d'entre eux souffrent d'obésité.

Non traité, le diabète peut entraîner des maladies cardiovasculaires, la cécité ou une insuffisance rénale. Selon l'OMS, le diabète pourrait devenir la septième principale cause de décès dans le monde d'ici 2030.

D'autres maladies non transmissibles comme l'hypertension ou les taux élevés de cholestérol sont aussi en augmentation en Asie alors qu'elles auraient toutes pu être prévenues, a déploré l'expert.

En savoir plus 

Sur Allodocteurs.fr :

 

Sponsorisé par Ligatus