De l'aspirine pour protéger sa peau d'un cancer ?

Des chercheurs danois ont trouvé une nouvelle vertu aux anti-inflammatoires  : ils protégeraient du cancer de la peau.

Rédigé le

De l'aspirine pour protéger sa peau d'un cancer ?
De l'aspirine pour protéger sa peau d'un cancer ?

Un cachet d'aspirine recèle beaucoup plus de secrets qu'on ne le pense. Au début de l'année, plusieurs revues scientifiques avaient déjà relayé le rôle anti-cancer de cet anti-inflammatoire vieux de 113 ans.

Des chercheurs danois lui ont trouvé une nouvelle vertu, toujours anti-cancer, mais cette fois pour la peau. Son principe actif, l'acétylsalicylique, protégerait les cellules de l'épiderme contre plusieurs types de cancers. Mais ce constat ne se limite pas à l'aspirine : d'autres anti-inflammatoires non-stéroïdiens, comme l'ibuprofène ou le naproxène auraient aussi cet effet.

 13 à 15% de risques en moins pour les consommateurs d'anti-inflammatoires

Des chercheurs de l'hôpital universitaire Aarhus, au Danemark, ont étudié de près les dossiers médicaux de près de 200 000 Danois. Ils ont constaté que les patients qui avaient suivi un traitement d'au moins deux anti-inflammatoires avaient respectivement 13 et 15 % de risques en moins de contracter un mélanome malin ou un carcinome spinocellulaire.

Cette protection serait proportionnelle aux doses et durées de traitements. Par contre, aucun rôle préventif ne serait remarquable pour le carcinome basocellulaire, le cancer de la peau le plus courant (et le moins dangereux), sauf dans les zones du corps les moins exposées au soleil.

Doit-on en consommer tous les jours ?

Cela ne signifie évidemment pas qu'il faut en consommer sans raisons, sans prescriptions des anti-inflammatoires quotidiennement. Ces médicaments ont en effet des effets secondaires nocifs : ils peuvent provoquer des saignements internes au niveau de l'estomac, des intestins, voire même du cerveau. Le rapport bénéfice-risque favorable n'a pas encore été assuré.

Source : "Nonsteroidal anti-inflammatory drugs and the risk of skin cancer", Cancer, 29 mai 2012, DOI: 10.1002/cncr.27406.

En savoir plus