Ch@t : Le stress, bon ou mauvais ?

Ch@t du 18 septembre 2009 Avec les réponses du Dr Patrick Légeron, psychiatre et de Anne-Marie Cariou, psychologue clinicienne

Rédigé le

Ch@t : Le stress, bon ou mauvais ?
Ch@t : Le stress, bon ou mauvais ?
Sommaire

Les réponses du Dr Patrick Légeron, psychiatre

  • Le stress peut-il causer des transpirations nocturnes excessives ?

Tout à fait. Quand nous sommes stressé, tout le corps réagit, les muscles se contractent et en même temps la sueur apparaît pour refroidir cette mise en tension des muscles. Cela est surtout vrai lors du stress de la journée, mais aussi lorsqu'on dort ou le stress accumulé de la journée peut ressortir durant la nuit. Il peut y avoir beaucoup d'autres raisons que le stress, d'ordre métabolique, pouvant expliquer les transpirations nocturnes, ce qui nécessite un diagnostic médical plus poussé.

  • Le bégaiement est-il dû au stress ?

La cause première du bégaiement ne peut pas être directement attribuée au stress, cependant en situation de stress, le bégaiement s'amplifie.

  • On me dit stressé et j'ai eu des acouphènes brusques (il y a 2 ans) avec une surdité (de temps en temps), des vertiges avec maux de ventre, est-ce que cela doit obligatoirement être traité par antidépresseurs ?

Les symptômes que vous décrivez peuvent avoir plusieurs causes. Avant de les relier au stress, une consultation avec un médecin est nécessaire.

  • Dans mes études de psychologie je suis souvent confronté aux TCC (Thérapies Cognitivo Comportementales). Je me demande si la pratique de ces théories visant à détruire un symptôme ne déclencherait pas du stress, stress canalisé par la symptomatisation ?

Les thérapies cognitivo-comportementales ne traitent pas seulement les symptômes mais tout le fonctionnement psychologique. Loin de faire apparaître, en effets secondaires, du stress, elles sont prouvées scientifiquement comme l'un des meilleurs moyens de réduire le stress.

  • Le stress peut-il être à l'origine d'un déclenchement d'une maladie type épilepsie ?

Aucune étude scientifique n'a montré cela. Cependant, en situation de stress, la probabilité d'apparition d'une crise est augmentée.

  • Un stress important peut-il entrainer des douleurs au niveau des reins ?

Si vous parlez de lombalgies, il est bien établi qu'un niveau de stress trop élevé accroit presque systématiquement les pathologies douloureuses.

  • Le stress est-il un accélérateur de la sclérose en plaque ? Si oui le fait de prendre du tryptophane est-il bon pour la gestion du stress ?

La SEP n'apparaît pas liée au stress, aucune étude ne va dans ce sens. La prise de traitements psychotropes peut cependant lutter contre la dimension dépressive de cette maladie.

  • On parle souvent du côté négatif du stress n'a-t-il pas un côté positif ?

Tout à fait le stress est apparu chez les mammifères (bien avant l'homme) pour les aider à affronter les situations difficiles en mobilisant notre corps et notre psychisme. Les artistes et les sportifs savent bien que le stress peut être positif, à une certaine dose. Le problème est que le stress ressenti par beaucoup de personnes, aujourd'hui a atteint de tels niveaux qu'il est beaucoup trop destructeur.

  • Si des migraines sont dues au stress, faut-il traiter les migraines ou le stress pour s'en sortir ?

Toutes les migraines ne sont pas liées au stress, mais il est souvent utile dans le traitement de la migraine de prendre en compte la composante stress.

Aucune relation n'a été prouvée scientifiquement entre stress et embolie pulmonaire, cependant l'embolie peut être la conséquence d'une maladie cardiaque (coronarienne) qui elle est souvent influencée par le stress.

  • Existe-t-il un lien entre stress et addictions ?

Tout à fait mais ce lien est très complexe, le stress peut être la cause mais aussi la conséquence de l'addiction.

  • Le stress peut-il favoriser des douleurs lombaires et sur l'arthrose ?

Le stress contribue à amplifier les phénomènes douloureux ressentis dans une pathologie chronique.

  • Les médecins ont tendance à tout remettre dans les mains de ce stress, je trouve ...

En effet, on ne peut pas accuser le stress comme le responsable de tous nos maux mais les médecins à juste titre parlent de maladie de "société" et le stress qui envahit pour beaucoup leur vie quotidienne peut contribuer à la dégradation de notre santé.

Comme pour l'ensemble des maladies dermatologiques, le stress peut être un facteur d'exacerbation des poussées mais aucune étude scientifique n'a pu établir que c'était la cause première de la maladie.

  • D'autres maladies peuvent apparaître avec le stress (cancer, problème cardiaque), fait-elle apparaitre de l'acné ?

Le stress représente un facteur de risque bien établi pour les maladies cardiaques (infarctus). Pour le cancer, il n'en est certainement pas la cause mais peut perturber la guérison. Pour l'acné, le stress semble jouer un rôle peu important.

  • Le stress peut-il entrainer un cancer ?

Le stress a un rôle dans l'évolution plus ou moins défavorable de certains cancers mais il n'a jamais pu être reconnu comme la cause de l'apparition de la maladie cancéreuse.

  • J'ai une névralgie cervico-brachiale C6 depuis 1 an et demi en accident de travail. Pensez-vous que le stress ne me permet pas de me guérir ? Car le nerf est toujours enflammé ?

Le stress a sans doute peu de chose à voir dans l'évolution de cette névralgie. Mais il est prouvé que le stress accentue sans doute les phénomènes douloureux de la maladie.

Oui, l'un des effets bien établi du stress est l'altération de la réponse immunitaire favorisant le développement de pathologies infectieuses dont mycosiques.

  • L'hormone qui déclenche le stress, c'est l'adrénaline

L'adrénaline est l'hormone du stress aigu (celui qui vous fait palpiter le coeur, trembler) mais c'est le cortisol qui est l'hormone du stress chronique (celui que vous ressentez lors de problèmes qui durent).

  • Bi-Polaire, j'ai un stress très fort qui m'empêche de vivre au contact des autres, car je peux pêter un plomb à tout moment, même si j'essaie d'être sous contrôle en permanence. Le théralite m'a causé une hypo avec les symptômes de l'hyper. Le taux TSH est revenu presque normal mais les symptômes persistent et me font vivre dans la peur de l'irréparable bêtise. Que faire ? 

La maladie bipolaire nécessite un traitement médicamenteux qu'il faut en permanence réadapter avec son médecin. Le rôle du stress n'apparait pas primordiale dans ce que vous décrivez.

  • Quelles sont les méthodes les plus reconnues pour lutter contre l'anxiété ?

Certains médicaments que vous conseillera le médecin sont plus efficaces que d'autres mais une approche psychothérapeutique parallèle, surtout cognitivo-comportementale est la plupart du temps nécessaire.

  • Un traitement contre la dépression me rend encore plus stressé, est-ce normal ?

Non, un traitement antidépresseur bien adapté ne doit pas accroître l'anxiété, il est peut être souhaitable de changer de traitement après en avoir parlé à votre médecin.

  • Dès que je suis malade ou que mes filles le sont, je stresse, j'ai d'horribles migraines, je deviens excessivement anxieuse et bonjour la dépression. Je déprime parce que les filles sont malades. La psychothérapie est-elle indispensable ?

Le stress quand il est chronique, fait apparaître de l'anxiété et parfois de la dépression, si c'est votre cas c'est l'association médicaments et psychothérapie qui est le traitement le plus adapté.

  • Le stress est-il pris en compte dans une entreprise auprès de la médecine du travail comme la première cause des arrêts de travail ?

Les médecins du travail sont dans leur grande majorité extrêmement sensibilisé aux effets néfastes du stress au travail, car celui-ci est sans doute l'une des premières causes d'arrêts de maladies aujourd'hui.

  • Je suis très anxieuse depuis un certain temps. Depuis peu, je me réveille avec le coeur qui bat à vite allure quelques minutes avant de reprendre un rythme normal. Est-ce inquiétant ?

Ce n'est peut-être pas du stress mais ce que les médecins appellent des attaques de panique qui peuvent survenir dans la journée ou la nuit, un traitement médical est la plupart du temps nécessaire d'autant plus qu'il est très souvent très efficace.

  • Quels sont les effets du stress suite à un deuil ? 

Un deuil a surtout des conséquences affectives et émotionnelles fortes parfois il peut s'agir d'un véritable état de stress post-traumatique que les médecins savent prendre en charge. Le plus souvent, les réactions pénibles liées au deuil s'estompent dans le temps. Il ne faut pas en situation de deuil, rester isolé mais chercher le contact et le soutien de gens proches même si l'envie nous manque.

  • D'où proviennent ces douleurs dans la poitrine lors de crises d'angoisse, d'anxiété qui m'ont amenées plusieurs fois aux urgences ?

Votre problème évoque fortement des attaques de panique qui s'accompagnent de manifestations cardiaques. Il existe des traitements médicamenteux de fond très efficaces que vous conseillera sûrement un psychiatre.

  • Depuis mon accouchement, il y 9 mois et la reprise de mon travail très stressant 3 mois après, j'ai développé des ganglions dans l'aisselle et je suis indisposée tous les 15 jours !! Après plusieurs examens les médecins n'ont rien trouvé, le stress peut être le déclencheur de ces symptômes ?

En général, le stress n'explique pas ce que vous décrivez mais une consultation médicale plus approfondie est nécessaire.

  • Quelle est la différence entre stress, angoisse et anxiété ?

Angoisse et anxiété désignent pour les médecins la même chose. Angoisse appartient d'avantage au vocabulaire littéraire et est de moins en moins utilisé en médecine. Le stress est un phénomène plus vaste que l'anxiété : par exemple quand on est stressé on peut être non seulement anxieux mais aussi en colère.

  • Comment peut-on éviter de sombrer dans la déprime ou l'anxiété, est-ce que le sport pourrait y remédier ? 

Tout à fait, l'activité sportive ou même physique non seulement écoulent les mauvaises tensions liées au stress, augmentent la résistance de l'organisme face au stress et représentent un bon moyen psychologique de se changer les idées par rapport à ses soucis.

  • Je suis sous traitement depuis quelques jours mais comme mon rythme de vie ne change pas, pensez-vous qu'avec l'arrêt des médicaments je sois à nouveau capable de gérer mon stress ?

Il est sûr que les médicaments dans certains cas représentent une aide importante, mais le changement d'habitudes de vie néfastes, est une nécessité si vous voulez régler le fond du problème et envisager dans le futur de vous passer de médicaments.

  • J'ai 25 ans et ai présenté des crises d'angoisses aigües depuis le début de mes études de médecine (avec paresthésies, tachycardie, troubles digestifs....), je consulte une psychiatre régulièrement depuis 3 ans et ça allait beaucoup mieux mais je recommence à avoir de nouveaux symptômes (à l'approche de la vie d'interne), devrais-je changer de psy ? N'est-ce pas déjà long si tout allait bien depuis 2 ans ?

Vous semblez présenter ce qu'en psychiatrie nous appelons des "attaques de panique", l'abord psychothérapeutique est bien sûr nécessaire mais certains antidépresseurs sérotoninergiques sont indispensables. Si vous avez le sentiment qu'après plusieurs mois ou années, le médecin que vous consultez ne vous apporte pas l'aide souhaitée, il ne faut pas hésiter à en changer.

  • Comment peut-on vivre avec son stress au quotidien et sans avoir des complications plus tard ?

Certaines personnes sont bien meilleures que d'autres à bien gérer leur stress, si vous avez le sentiment que ce n'est pas votre cas, des professionnels (psy) peuvent tout à fait vous aider.

  • Depuis quelques années je suis souvent survoltée, surmenée, surchargée. Cela entraine des diarrhées, des palpitations, une grande fatigue et ce qui me gêne le plus, des larmes non contrôlées en public, en situation professionnelle ou famille, soit sur des sujets tristes (autour de deuils) soit lors de tensions ou d'imprévus par sensation de surplus ingérable. Je me demande si c'est un problème hormonal, ou thyroïde ou dépression (pourtant j'ai des projets et centres d'intérêt mais souvent non réalisables du fait de cette surcharge et des variations importantes dans le rythme professionnel). Pouvez-vous me donner un avis de spécialiste ?

Ce que vous décrivez peut être lié à des maladies somatiques, mais le stress peut expliquer largement aussi les sentiments d'excitation de surmenage, et les symptômes physiques que vous décrivez surtout si vous avez le sentiment que le rythme de travail que vous décrivez est trop intense. N'hésitez pas à solliciter l'aide d'un psy mais surtout posez vous des questions sur des changements à apporter dans votre vie professionnelle.

  • Mon suivi psycho plus les antidépresseurs (cymbalta 30 + 60) n'ont aucun effet sur mon état dépressif, quelle pourrait être la solution ?

Il existe de multiples formes de psychothérapies et de nombreux médicaments antidépresseurs, avez-vous parlé à votre médecin de changer vos traitements ?

  • Arrêtée pour surmenage professionnel puis maternité, je dois reprendre le travail en janvier. Je vis dans l'angoisse de reprendre mon travail et n'arrive pas à profiter de ma famille. Comment faire pour ne plus considérer le travail comme un ennemi mais apprendre à lui donner sa juste valeur ?

L'aide d'un psychologue spécialisé dans le stress au travail pourrait vous être très utile, de même qu'une consultation avec votre médecin du travail qui peut vous proposer des solutions très concrètes.

  • Le travail en "open space" favorise-t-il le stress ? 

Tout à fait. Outre les contraintes physiques qu'il impose (bruit, proximité), il bouscule nos repères de "territoire" et est souvent intrusif de notre intimité.

  • Le stress touche-t-il plus particulièrement les gens qui ont peu confiance en eux ?

Oui, développer l'affirmation de soi avec un psychologue est un bon moyen de mieux gérer le stress de la vie de tous les jours.

Les réponses d'Anne-Marie Cariou, psychologue clinicienne

  • Comment peut-on savoir qu'on est stressé ?

Un des premiers signes physiques est l'accélération du rythme cardiaque. Mais il faut faire la différence entre le stress qui est une adaptation de l'individu à des modifications de son environnement ou à des menaces et l'hyper stress qui est un stress intense et extrêmement prolongé et qui fait souffrir l'individu.

  • Comment se manifeste le stress ?

Le stress se manifeste au niveau physique, psychologique et comportemental. Au niveau physique : accélération du rythme cardiaque, transpiration, augmentation de la tension... Au niveau psy : l'individu analyse en permanence une situation qui survient, ce qui déclenche des émotions, cette analyse va déclencher, si on a les ressources ou le sentiment de les avoir pour y faire face, un stress adaptatif et si par contre on ne peut y faire face (ou qu'on a le sentiment de ne pas pouvoir y faire face), un stress négatif. Au niveau comportemental, on peut avoir des modifications, devenir plus agressif ou plus inhibé, avoir des comportements addictifs...

  • Je suis paralysée face à un public lorsque je dois faire des exposés oraux pour mon master. Je ne peux que lire un texte, je n'arrive pas à libérer ma pensée. Que faire ?

Je pense qu'une aide et un soutien (par des thérapies comportementales et cognitives) pourraient vous accompagner afin de réussir à faire face à cette anxiété excessive.

  • Mon mari, que je trouve stressé, émet lorsqu'il entre dans une pièce des sortes d'ondes négatives que tout le monde ressent autour. A quoi cela peut-il être dû ?

Je ne suis pas certaine qu'il s'agisse d'ondes. Mais lorsque nous sommes envahis par un stress excessif, nous avons des modifications de nos comportements (qui peuvent être de simples micro-mouvements d'agacement), mais aussi modifications émotionnelles qui ont forcément des répercutions dans nos échanges avec les autres. Le problème est que souvent la personne ne s'en rend pas compte et la manière dont on va pouvoir lui en parler, a son importance.

  • Je suis étudiant infirmier, on nous apprend que le stress est utile à la vie pour nous faire prendre conscience de certaines choses, cependant à chaque début de stage dans un service, je me rends malade, au point où je ne peux presque pas quitter mon appartement, est-ce normal ou trop excessif ?

La réaction de stress est parfois en effet moteur (le trac de l'acteur entrant en scène). Par contre dans votre situation, il s'agit beaucoup plus d'une anxiété importante face à une situation spécifique. Les médicaments n'arrangeront rien sur du long terme. Un accompagnement par un spécialiste pourrait grandement vous aider.

  • Quelles sont les méthodes pour résister au stress, parfois difficile à contrôler ?

Un travail au niveau psychologique (prendre du recul face a des situations stressantes, réévaluer ces situations), physiologique (apprendre des techniques simples de relaxation) et comportemental (exprimer ses émotions) est nécessaire.

  • Est-ce qu'on peut vivre sans stress ? Ou bien est-ce qu'il est nécessaire dans la vie ?

La réaction de stress est une réaction d'adaptation, elle est donc nécessaire.

  • Le stress au travail, qu'est-ce qu'il y a en matière d'aide et de soutien ? Comment le combattre et se faire aider sans avoir recours aux anxiolytiques et à d'autres médicaments ?

Le médecin du travail de votre entreprise doit pouvoir vous aider et vous donner les conseils pour surmonter ce stress au travail.

Des techniques de relaxation peuvent grandement vous aider. La problématique est que plus vous voulez dormir plus vous n'y parviendrez pas. Dans la mesure ou vous pratiquez efficacement une technique de relaxation, vous parviendrez à réduire cette tension qui empêche la venue du sommeil. Un travail sur les pensées associé à ces difficultés d'endormissement pourrait vous aider à prendre du recul.

  • Est-ce que des séances de kiné spécifiques au stress existent ?

Tout dépend des séances de kiné. S'il s'agit d'apprendre des techniques de relaxation qui pourront être utilisées en situation de stress, oui. Même si la relaxation seule n'est pas suffisante. S'il s'agit de massages ils vont soulager nos tensions de manière transitoire, mais le problème de fond ne sera pas résolu.

  • J'ai la bouche toute irritée due au stress, comment faire pour y remédier ? Je serre la mâchoire toute la nuit.

Des techniques comportementales et cognitives pourraient vous aider à diminuer cet inconfort. Certains dentistes sont formés à ces techniques.

  • Peut-on avoir des symptômes dû au stress sans avoir conscience d'être stressé ?

Oui en effet. Nous pouvons avoir des signes d'alerte (douleurs au niveau du dos, modification de nos comportements, de notre humeur,...). Parfois nous n'y faisons pas attention et c'est notre entourage qui nous alerte. Un voyant rouge qui s'allume dans notre voiture nous fait nous arrêter, alors que bien souvent nous n'écoutons pas les signes du stress.

  • Je suis maman d'une petite fille de 4 ans qui est en moyenne section, ma fille ne veut pas poser son doudou ni participer aux activités collectives au sein de la classe, cela me stress beaucoup, je travaille chez moi et le fait de la sentir mal à l'école me bloque un peu dans mon activité et me rend irritable avec elle également, je gère difficilement cette situation de stress, pouvez vous me conseiller ?

Nos enfants perçoivent l'anxiété d'une maman. Elle peut tout simplement s'inquiéter parce qu'elle vous sent tendue et de ce fait être inquiète à l'école. Vous pourriez en parler avec votre pédiatre qui peut vous aider à résoudre ce problème.

  • Mon médecin traitant veut m'envoyer chez une psy pour évacuer mon stress pensez-vous que c'est la solution ?

Rencontrer un psy peut vous aider en effet à surmonter une période de stress importante à laquelle vous avez à faire face.

  • Avoir en permanence mal au ventre et des diarrhées (symptômes du côlon irritable) peut-il être la conséquence du stress qui, lui, n'est pas là en permanence ?

Oui, des réactions de stress excessives chroniques peuvent avoir des répercussions au niveau somatique, mais il est important d'en parler avec votre médecin généraliste. Ne restez pas avec ces symptômes sans consulter.

  • Le magnésium ou le yoga peuvent-ils aider pour atténuer le stress ?

Le yoga est une technique de relaxation qui peut aider bien évidemment dans la mesure où elle est utilisée au quotidien face à des situations stressantes. Il n'a pas été prouvé que le magnésium ait une efficacité pour atténuer le stress.

  • A part la relaxation et la respiration, existe-il des solutions pour stopper un stress montant (médicament, douche...) ?

Il est nécessaire de travailler sur les pensées qui souvent nous submergent à ces moments là... Se poser les bonnes questions : "C'est quoi le pire ? Est-ce que mon interprétation de la situation est forcément la bonne ?" Etc.

  • Pouvez-vous expliciter les notions de stress positif et de stress négatif. L'adrénaline est un stress positif ?

La réaction de stress peut en effet parfois être positive, elle nous fait avoir les bons reflexes pour éviter un accident par exemple, ou préparer une conférence, etc. Par contre quand le stress nous submerge, qu'il nous fait perdre nos moyens il devient négatif. Dans certaines situations, nous déclenchons des réactions de stress excessives comme si nous étions en danger de mort alors que ça ne se justifie pas.

  • Je pense subir un stress post-traumatique, je ne sais pas comment gérer ce problème pour ensuite le faire disparaître, c'est une gêne au quotidien et pour des actes anodins comme un simple déplacement... Que puis-je faire ? Comment savoir si c'est bien cela ?

Un stress post-traumatique est un stress qui survient à la suite d'un événement où l'individu a eu le sentiment de mort imminente (attentat, braquage, agression). Dans votre cas, si ces peurs surviennent à la suite d'un événement de ce type il s'agit d'un stress post-traumatique, sinon il s'agit plutôt d'anxiété. Dans un cas comme dans l'autre, une aide psychologique doit pouvoir vous aider.

  • Peut-on éviter le stress en pratiquant 2/3 fois par semaine du sport ?

Le sport fait partie de ce que l'on appelle les modérateurs de stress qui sont bien évidemment nécessaires pour réduire les réactions de stress que nous pouvons avoir.

  • Je suis sujette aux crises d'angoisses dès qu'un déplacement ou changement d'environnement s'opère notamment dans les transports en commun, un psy peut-il me faire disparaitre ce problème ? Ou une sophrologue par exemple ?

Un psy en effet peut tout à fait vous aider. Une simple technique de relaxation n'est pas suffisante dans ce cas là.

  • En ce qui concerne le stress et les attaques de panique, doit-on consulter un psychiatre ou un psychologue ?

Psychiatre et psychologue peuvent tous deux vous aider à surmonter ces attaques de panique. La réflexion qu'il faut avoir est plutôt sur la technique utilisée. Toutes les études montrent aujourd'hui que les thérapies comportementales et cognitives sont extrêmement efficaces pour les attaques de panique.

  • Comment savoir si notre situation nécessite de consulter un psychologue ou un psychiatre ?

Votre médecin généraliste est le meilleur interlocuteur pour parler de ce choix.

  • Le stress peut-il perturber le fonction de la thyroïde ?

Comme dans beaucoup de maladies, le stress n'apparait pas comme la cause première mais peut accentuer les phénomènes...

  • Maman d'une petite fille de 3 ans que je garde à la maison, et enceinte de 8 mois je suis en permanence stressée voir agacée par le comportement de ma fille. J'ai tendance à m'emporter et à très vite perdre patience avec elle. Comment gérer mon stress afin de ne pas être submergée à l'arrivée du 2ème ?

Etre maman n'est pas facile. iI n'existe pas de cours pour devenir parents efficaces. Notre société aujourd'hui nous confronte en permanence à des exigences de perfection. Il me parait cependant important que vous ne restiez pas seule dans cette situation. Votre pédiatre ou généraliste saura, j'en suis sûre, vous écouter et peut-être vous orienter.

  • Au chômage actuellement, cela joue énormément sur mon stress intérieur... Quel remède préconisez-vous ?

Il est vrai que le chômage est un facteur de stress important, être accompagné dans ces périodes difficiles pourrait vous aider. Il existe des consultations gratuites à l'hôpital. Le soutien social est aussi très important. Essayez de trouver des groupes de soutien de personnes dans la même situation.

En savoir plus

Livres :

  • 100 réponses sur... le stress
    Anne-Françoise Chaperon, Marie-Edith Alouf
    Ed. tournon, mars 2007
  • Le stress au travail
    Patrick Légeron
    Ed. Odile-Jacob, février 2003
  • Savoir se relaxer (livre + Cd-Rom)
    Charly Cungi, Serge Limousin
    Ed. Retz, novembre 2003
  • Bon stress, mauvais stress : mode d'emploi
    Frédéric Chapelle, Benoît Monié
    Ed. Odile-Jacob, avriel 2008

 

Sur Allodocteurs.fr :

Sponsorisé par Ligatus