Botulisme : le bilan s'alourdit

Alors que cinq patients ont été hospitalisés ce week-end dans le Vaucluse à la suite d'une infection par toxine botulique, trois nouveaux cas ont été détectés dans la Somme. Le point commun entre ces huit victimes : la consommation d'une tapenade artisanale d'olives vertes…

Rédigé le

Botulisme : le bilan s'alourdit

Le botulisme continue de faire des victimes. Alors que cinq personnes ont été hospitalisées d'urgence à Avignon après un repas de famille, trois nouveaux cas sont apparus dans la Somme. Mais désormais l'origine de ces infections est connue, puisque toutes les victimes ont pour point commun d'avoir consommé de la tapenade artisanale d'olives vertes aux amandes.

Déjà suspectée d'être la cause des infections dans le Vaucluse, la conserve de tapenade (pot de 180 g – lot n°112005) produite par l'établissement La Ruche et vendue sous la marque "Les délices de Marie Claire", a clairement été identifiée.

Selon la Direction Générale de la Concurrence, de la Consommation et de la Répression des Fraudes (DGCCRF) du ministère, le lot de tapenade concerné comporte une soixantaine de bocaux de fabrication artisanale vendus dans les épiceries des Bouches-du-Rhône, de la Drôme, du Var et du Vaucluse.

Il est conseillé à toute personne ayant acheté le produit de ne pas le consommer et de le rapporter sur le lieu d'achat. Les professionnels ont par ailleurs pour consigne de retirer les conserves concernées.

Le botulisme est une maladie rare, dangereuse mais non contagieuse qui résulte d'un défaut de stérilisation des conserves. Cette neuro-intoxication peut être mortelle. Le pronostic vital d'une octogénaire hospitalisée à Avignon est d'ailleurs engagé.

En savoir plus 

Sur Allodocteurs.fr :

Dans les médias :

Ailleurs sur le web :