Boissons énergisantes... méfiance !

Suite à deux cas de décès par crises cardiaques, potentiellement liés à la consommation de boissons énergisantes, le débat concernant les dangers de ces produits a été relancé. Parallèlement, l'Agence nationale de sécurité sanitaire de l'alimentation, de l'environnement et du travail (Anses) a communiqué un formulaire de nutrivigilance pour recueillir les effets indésirables suspectés d'être liés à ces boissons, dans le cadre d'un dispositif mis en place en 2009.

Rédigé le

Boissons énergisantes... méfiance !

Red Bull®, Dark Dog®, Monster®, Burn®... Les boissons énergisantes promettent énergie, endurance et performance. Cette appellation n'est pas soumise à une réglementation stricte, ainsi on peut y retrouver en de très grandes quantités différents ingrédients comme la taurine, la caféine, les vitamines ou encore le guarana.

Deux études sur les modes de consommation de ce type de boissons seront publiées par l'Anses à l'automne 2012. D'ores et déjà, l'agence affirme que la prise de ces produits en lien avec une activité sportive est en augmentation et que 27 % des adeptes de ces boissons de moins de 35 ans les associent, au moins occasionnellement, à de l’alcool.

Dans le cadre de ces études, les consommateurs sont invités à informer un professionnel de santé (pharmacien, médecin, autre) de tous les effets indésirables suspectés d'être liés à ces boissons. Celui-ci devra ensuite remplir le formulaire de nutrivigilance mis à sa disposition par l'Anses.

Avec ces études, l'Anses espère donner rapidement des recommandations claires par rapport à la consommation de ces produits. Depuis 2009, 24 personnes se sont manifestées auprès de l'agence à causes d'effets indésirables supposés. Un lien potentiel avec les boissons énergisantes n'a pu être établi que pour treize d'entre elles. Les effets rapportés sont le plus souvent une tachycardie, des crises d'épilepsie ou des vertiges.

En attendant les conclusions des recherches, l'Anses précise que ces boissons sont réservées à l'adulte et déconseillées aux femmes enceintes. Elles doivent être consommées avec modération et indépendamment d'une activité physique intense. L'agence les distingue donc des boissons énergétiques, qui apportent de l'énergie sous forme de sucres, de sels minéraux et de vitamines, et qui sont compatibles avec la pratique sportive.

En savoir plus

 

Sponsorisé par Ligatus