Diabète : un médicament sur la sellette

Un comité d'experts indépendants a recommandé, mercredi 14 juillet 2010, à l'Agence américaine des médicaments (FDA), soit de retirer du marché l'antidiabétique Avandia ®, du laboratoire britannique GlaxoSmithKline, soit d'en renforcer les précautions d'usage. La deuxième option sera retenue.

Rédigé le , mis à jour le

Diabète : un médicament sur la sellette
Diabète : un médicament sur la sellette

Sur les 33 membres de ce comité consultatif convoqué par la Food and Drug Administration (FDA), douze ont recommandé un retrait du marché, dix personnes étaient favorables à la poursuite de la commercialisation du médicament assortie de nouveaux avertissements et de nouvelles recommandations aux médecins afin de restreindre la prescription de ce médicament en fonction des patients atteints de diabète. Sept autres étaient simplement pour faire figurer un avertissement supplémentaire. Trois autres personnes étaient pour la poursuite de la commercialisation sans changement. Une personne s'est abstenue.

La FDA n'est pas tenue de suivre ces recommandations mais s'y conforme le plus souvent. Ce médicament restera donc sur le marché avec plus de restrictions.

Les effets secondaires cardio-vasculaires d'Avandia®, commercialisé depuis 1999, font l'objet de vives controverses notamment depuis que des études comparatives ont clairement mis en évidence en 2007 un plus grand risque d'infarctus et d'attaque cérébrale, conduisant la FDA à imposer à GSK de mettre un avertissement à destination des médecins et patients.

Plusieurs analyses récentes de résultats de nombreux essais cliniques et études épidémiologiques montrent aussi que ce médicament est plus dangereux pour le système cardiaque et vasculaire que son concurrent Actos® du laboratoire japonais Taketa, un anti-hyperglycémique de la même catégorie.

Il y a près de 300 millions de diabétiques dans le monde dont 23 millions aux Etats-Unis et les problèmes cardiovasculaires sont la première cause de mortalité chez ces malades avec 68 % des décès.

L'Agence européenne du médicament va aussi se pencher sur l'Avandia® du 19 au 22 juillet 2010.

Source : AFP

A voir aussi :

Sponsorisé par Ligatus