Image d'illustration.
Image d'illustration. Crédits Photo : © Shutterstock / Avelina

Coupe menstruelle : attention au risque de déplacement avec un stérilet

Utiliser une coupe menstruelle, ou cup, quand on porte un stérilet peut déplacer ce dispositif, alerte la revue indépendante Prescrire. Un risque évitable à condition de ne pas retirer trop brusquement la protection.

La rédaction d'AlloDocteurs
La rédaction d'AlloDocteurs
Rédigé le , mis à jour le

Elles sont en forme de cloche inversée, souples, en silicone ou en élastomère thermoplastique. Les coupes menstruelles, ou "cup", conçues pour recueillir le sang des règles à l’entrée du vagin, sont de plus en plus utilisées comme protection menstruelle. Mais si vous êtes porteuse d’un dispositif intra-utérin (DIU) ou stérilet, quelques précautions s’imposent, rappelle la revue médicale indépendante Prescrire dans son numéro de février 2021.

Un risque de grossesse non désirée

Tout se joue au moment de retirer la coupe, selon la revue. Un retrait brusque expose en effet à un déplacement du DIU, voire à une diminution de son efficacité et donc à un risque grossesse non désirée, alerte Prescrire.

Comment faire alors pour la retirer sans danger ? Ne tirez pas sur la tige mais pincez le fond de la cup de manière à la décoller des parois du vagin. L’air qui va s’immiscer entre la coupe et le vagin va ensuite permettre de la faire descendre sans effort.

A lire aussi : Tampons, serviettes, cup... lesquels choisir ?

Avertir au moment de la pose du DIU

"La prescription, la dispensation ou la pose d’un DIU sont des occasions pour les soignants d’avertir les femmes de ce risque, et de les inciter à éviter des retraits brusques des coupes menstruelles (…) ou à préférer le port de protections externes qui n’exposent pas à ce problème" détaille la revue.

Qu’entend-elle par "protections externes" ? Les serviettes hygiéniques classiques bien sûr, mais aussi, plus écologiques et plus économiques, les serviettes hygiéniques lavables et les culottes menstruelles.

Attention aussi au choc toxique

Autre intérêt de ces protections externes : elles éliminent le risque de choc toxique. Un risque qui existe aussi bien pour les coupes menstruelles que pour les tampons, lorsque ces protections internes sont portées trop longtemps.

Le choc toxique est généralement lié à deux types de bactéries : les streptocoques et les staphylocoques. Si ces bactéries se retrouvent "piégées" dans un vagin obstrué par un tampon ou une cup, les toxines qu’elles fabriquent vont s’accumuler et passer dans le sang, provoquant de la fièvre, des vomissements, des maux de taux, voire une réduction de l’irrigation des membres et, dans les cas les plus graves, la mort de la patiente.

Pour éviter tout risque de choc toxique, lavez-vous consciencieusement les mains avant de manipuler votre coupe ou votre tampon, videz votre coupe toutes les quatre à six heures et changez de tampon toutes les six heures.