1. / Se soigner
  2. / Vaccins

Vaccin anti covid et vacances : comment s’organiser ?

Délais entre deux doses, rendez-vous décalé ou annulé… On vous explique ce qu’il faut faire – et ne pas faire – pour concilier vacances d’été et vaccination anti covid sans risque pour votre santé et votre immunité.

Rédigé le

Vaccin anti covid et vacances : comment s’organiser ?
Image d'illustration. Crédits Photo : © Shutterstock / New Africa

Adapter son planning de vacances à ses rendez-vous de vaccination. C’est la consigne que le ministère de la Santé a donné aux Français pour cet été. 

Les deux doses au même endroit

La règle est en effet de recevoir les deux doses de vaccin au même endroit, dans son lieu de résidence habituel. Quelques adaptations sont prévues, pour envoyer davantage de doses dans les zones touristiques et pour permettre à certains d'obtenir leur deuxième dose dans leur région de villégiature, reconnait le ministère.

Mais cela doit rester une "exception", utilisable uniquement en cas d'"impératif", pour ne pas entraîner une "désorganisation" de la campagne vaccinale, a indiqué le ministère lors d'un point presse en ligne le 11 mai.

A lire aussi : Vaccination : à partir de quand est-on protégé ?

Six à 12 semaines selon les vaccins

Comment bien s’organiser alors ? Pour rappel, les délais entre les deux doses de vaccins sont :

  • De six semaines (42 jours) pour les vaccins à ARN messager Pfizer et Moderna
  • De 12 semaines pour le vaccin AstraZeneca.

Mais que se passe-t-il si vous dépassez ce délai ? Rien de catastrophique, si le dépassement se compte en jours. "On n’est pas à une semaine près", avance même la professeure Odile Launay, infectiologue à l’hôpital Cochin (AP-HP) dans les colonnes du Parisien.

Certains pays comme le Royaume-Uni ou le Canada ont même instauré un délai de 12 semaines entre les deux doses d’ARN messager. Mais pour le moment, les données cliniques sur l’efficacité de ces vaccins reposent sur des délais de quatre à six semaines.

Ne pas retarder la première dose…

Si les calendriers de votre vaccination et de vos vacances ne s’harmonisent pas parfaitement, mieux vaut quand même "prendre la première dose le plus tôt possible, quitte à décaler la deuxième", conseille Odile Launay. Car la première dose commence déjà à protéger la personne vaccinée et limite notamment le risque de transmission du virus.

Pas question en revanche d’avancer la deuxième dose pour la programmer avant un départ en vacances par exemple. Car selon la Haute Autorité de Santé, si la deuxième dose est injectée trop tôt, la réponse immunitaire du corps pourrait être moins élevée qu’attendu.

… Ni annuler la deuxième

Autre mauvaise idée : annuler sa deuxième dose. Car si la première dose apporte déjà une protection, la deuxième permet de renforcer cette immunité et de la faire durer dans le temps.

Mais ce n’est pas le seul problème. Trop décaler dans le temps ou sauter la deuxième dose pourrait favoriser l’apparition de variants. En s’appuyant sur des données obtenues en laboratoire, le ministère de la Santé écrivait ainsi dans une note du 25 janvier 2021 craindre que "l’infection par le virus SARS-CoV-2  de populations entières qui auraient été immunisées de façon incomplète (et qui donc présenteraient des taux sous-optimaux d’anticorps neutralisants) n’aboutissent à la multiplication des variants".

Voir aussi sur Allodocteurs.fr