1. / Se soigner
  2. / Professions médicales

Le tour de France en camping car d'un médecin remplaçant

Sillonner les routes de France pour donner un peu d'air à ses confrères surchargés, c’est l’objectif du Dr Martial Jardel. A 30 ans, ce généraliste s’est lancé dans un tour de France des remplacements... en camping-car ! 

Rédigé le , mis à jour le

Le tour de France en camping car d'un médecin remplaçant

Son périple durera 6 mois, 15 jours par région, 6 mois pendant lesquels il partira à la découverte du territoire Français et surtout de la médecine rurale. Contrairement aux apparences, Martial ne part pas en vacances sur les routes de France mais il exerce sa profession de médecin.  

A peine sorti des études, le jeune généraliste s’est lancé dans un projet un peu fou : faire un tour de France des remplacements en camping-car.   

"Je peux aller exercer mon métier n’importe où, pourquoi je ne le ferai pas, d’autant plus qu’il y a plein de territoires dans lesquels les médecins sont en grande difficulté pour trouver des remplaçants".

Top départ à Sancerre

Pendant 6 mois, il va aller de région en région : de la Bourgogne-Franche-Comté à la Corse, en passant par la Bretagne. Au total, 11 destinations à travers l’hexagone.

"Je vais avoir 11 manières différentes de travailler, dans 11 infrastructures qui fonctionnent différemment, dans 11 territoires qui sont articulés différemment et ça va vraiment me donner une vision hyper intéressante de la médecine générale". 

Depuis une semaine, Martial fait un remplacement à Nozeroy dans le Jura. Il y a posé son camping-car de 7 mètres de long, tout équipé, où il se sent déjà comme chez lui.

La maison de santé dans laquelle il travaille est à peine à quelques minutes de son camping-car. Les premiers jours, il lui a quand même fallu trouver ses marques mais après une semaine, Martial se sent totalement à sa place.

"C’est un peu stressant, mais un stress qui est normal et que je rationnalise complètement. Je ne me sens pas du tout en panique, je sais que le premier jour c’est un peu dur, on perd beaucoup de temps. Il est ou le lecteur de carte vitale, le lecteur de carte bleue, le lit d’examen je voudrais monter un peu, ce sont des trucs bêtes quoi".

S'adapter à une nouvelle vie

​Martial doit s'adapter au nouveau matériel mais aussi à de nouveaux patients, souvent habitués, eux, au même médecin depuis des années. Heureusement, chaque fois, l'accueil est très bon. 


La médecin que Martial remplace, Lise -Marie, est en poste dans cette maison de santé depuis 8 ans, et même en vacances, Lise-Marie n’est jamais bien loin. Elle vient s’assurer que tout se passe bien, c'est l’occasion aussi d’échanger sur la pratique de la médecine rurale.  

"J’ai une une patiente qui est venue pour la pose d’un implant contraceptif, explique Martial, ça c’est quelque chose qu’on ne voit pas à Paris par exemple en médecine générale, c’est ça pour moi qui rend la médecine générale rurale plus intéressante à mon avis".

En temps normal, ils sont 2 médecins généralistes à la maison de santé de Nozeroy. Dès que l’un des deux part en vacances, c’est vite la saturation, l’arrivée de Martial est donc un réel soulagement.  

Des solutions aux déserts médicaux 

Dr Lise-Marie Deschamps, médecin généraliste : "Ce remplacement avec Martial me permet de prendre une semaine de vacances complète pendant les vacances scolaires avec mes enfants, ce qui est appréciable. Par exemple les dernières vacances de février, on n’a pas pris de vacances, on n’a pas trouvé de remplaçant".

Ce problème de remplacement va bien au-delà des vacances. Le maire de Nozeroy, espère que le périple de Martial va inspirer d’autres praticiens à venir dans cette zone rurale, où les médecins manquent. 

Dominique Chauvin, maire de la ville : "Des jeunes médecins ou des étudiants en médecine en voyant ce qu’il a réalisé pourraient se dire que finalement ce n’est pas si mal. On a un joli cadre de vie, on pourrait faire la promotion d’un établissement comme celui-ci, la promotion d’un territoire et ça pourrait interpeller les gens qui se diront pourquoi pas ? Pourquoi ne pas s’installer là-bas".

Martial, lui, ne sait pas encore où il s’installera à l’issue de son voyage. Il a encore 5 mois devant lui pour découvrir d’autres territoires, avant de faire son choix.  

Vous pouvez continuer à suivre les aventures de Martial Jardel sur son site le tour de France des remplacements.com et sur les réseaux sociaux.  

Voir aussi sur Allodocteurs.fr