Pour son préjudice moral, le plaignant va recevoir 15.000 euros de la part de l'Etat belge.
Pour son préjudice moral, le plaignant va recevoir 15.000 euros de la part de l'Etat belge. crédits : cc cherryx

Vincent Lambert : la justice européenne rejette la demande en révision des parents

EN BREF. La cour européenne des droits de l'homme a refusé le 6 juillet de revenir sur sa décision, favorable à l'arrêt de l'alimentation et de l'hydratation de Vincent Lambert. La demande de révision avait été demandée par les parents de Vincent Lambert, opposés à l'arrêt de soins.

La rédaction d'AlloDocteurs
La rédaction d'AlloDocteurs
Rédigé le , mis à jour le

Les parents de Vincent Lambert, qui se battent contre l'arrêt de l'alimentation et de l'hydratation de leur fils tétraplégique, ont essuyé un nouveau revers devant la Cour européenne des droits de l'homme (CEDH). La CEDH a refusé de réexaminer son avis favorable à l'arrêt des soins de Vincent Lambert, tétraplégique. La décision des juges européens, rendue un mois plus tôt, était définitive.

La Grande Chambre de la CEDH avait estimé ce jour-là qu'il "n'y aurait pas violation" de la Convention européenne des droits de l'homme si la justice française autorisait les médecins à mettre un terme aux soins à Vincent Lambert.

Depuis 2008, la famille de Vincent Lambert se déchire. Contrairement aux parents, son épouse, soutenue par cinq frères et sœurs du patient, est convaincue que son mari n'aurait pas souhaité vivre dans cet état. Agé de 38 ans, Vincent Lambert est maintenu en vie artificiellement au CHU de Reims, après un accident de la route. Plusieurs expertises médicales ont conclu qu'il se trouvait dans un état végétatif irréversible.

Avec AFP