Mort des deux prématurés à Nancy : la piste du surdosage

Deux grands prématurés sont décédés le 25 avril à quelques heures d'intervalle à la maternité de Nancy. Le Parquet a ouvert une information judiciaire pour connaître les raisons de leur décès et les parents se sont constitués partie civile. La piste du surdosage semble être privilégiée.

La rédaction d'Allo Docteurs
La rédaction d'Allo Docteurs
Rédigé le , mis à jour le
Mort des deux prématurés à Nancy : la piste du surdosage
DR - Spéculos

Deux nouveau-nés sont morts le 25 avril dernier à la maternité de Nancy. Grands prématurés, les bébés étaient déjà très fragiles lorsqu'ils sont morts après une brutale dégradation de leur état de santé. Le parquet a ouvert une information judiciaire contre X pour homicide involontaire, comme le révèle L'Est Républicain.

Selon L'Est Républicain, les investigations des enquêteurs du SRPJ de Nancy se focalisent notamment sur un médicament en solution buvable à base de phosphore, le "phosphoneuros". Un surdosage lié à une mauvaise, voire non dilution du produit, se présenterait comme l'une des pistes sérieuses qui sont explorées. Deux juges d'instruction ont été saisis de l'affaire et les parents se sont constitués partie civile.

De son côté, l'Agence régionale de santé (ARS) a indiqué mener une enquête médico-administrative pour déterminer les circonstances du drame et établir les responsabilités.

Pour ne manquer aucune info santé, abonnez-vous à notre newsletter !