Santé mentale : les ressources pour aller mieux

L'importance de la santé mentale a émergé grâce à la pandémie de Covid. Quels sont les signes d'un mal-être mental ? Où s'informer, comment être aidé ou aider un proche en souffrance ? On fait le point.

Dr Charlotte Tourmente
Dr Charlotte Tourmente
Rédigé le
L'importance de la santé mentale a émergé grâce à la pandémie. Quels sont les signes d'un mal-être mental ? Où s'informer, comment être aidé ou aider un proche en souffrance ?
L'importance de la santé mentale a émergé grâce à la pandémie. Quels sont les signes d'un mal-être mental ? Où s'informer, comment être aidé ou aider un proche en souffrance ?  —  Shutterstock

La santé mentale est d'après l'Organisation mondiale de la santé, "un état de bien-être permettant à chacun de réaliser son potentiel, de faire face aux difficultés normales de la vie, de travailler avec succès et de manière productive et d'être en mesure d'apporter une contribution à la communauté."    

Plus concrètement, une mauvaise santé mentale n'englobe pas seulement les troubles mentaux tels que la dépression et l'anxiété, ou psychiatriques comme la bipolarité. Elle inclut toute détresse psychologique survenue par exemple suite à une difficulté scolaire, estudiantine ou professionnelle, à un deuil ou encore à une rupture.

La moitié des troubles mentaux se manifestent avant 14 ans, d'après Santé publique France.      

Quels sont les signes d'un mal-être ?

Un mal-être mental provoque des symptômes très variés : des insomnies ou une hypersomnie (trop dormir), une perte d'appétit ou au contraire le fait de trop manger, l'impression de se sentir vide, dépourvu d'énergie.

Autres signes possibles :  des douleurs inexpliquées, se sentir plus irritable ou inquiet que d'habitude, se tourner vers les drogues, ou augmenter sa consommation.   

Le mal-être peut se répercuter dans les relations, avec des conflits et des disputes avec sa famille et ses amis, ou à l'inverse un isolement social. 

Etre incapable d'effectuer les taches habituelles, comme aller à l'école, à la faculté, travailler ou prendre soin de ses enfants est également un signe de mal-être mental.      

Où s'informer ?

De nombreux sites proposent des informations de qualité sur la santé mentale, comme le site Psycom, organisme public d'information et spécialisé dans l'information et la prise en charge des troubles mentaux.    

Le site de la fondation Fondamental est spécialisé dans les maladies mentales, comme les troubles obsessionnels compulsifs, le stress post-traumatique, la schizophrénie, la bipolarité, etc. et dépend des centres experts dédiés à ces affections.

Le concept de santé mentale au travail se développe également. Le site gouvernemental québécois récapitule les façons d'en prendre soin. L'Organisation mentale de la santé a d'ailleurs émis ses recommandations en 2022, après avoir dénoncé les réponses inadaptées ou insuffisantes.  

Où trouver de l'aide ?

Le site gouvernemental Santé.fr recense les dispositifs nationaux de soutien à distance sur cette page.     

Il existe également des lignes d'écoute spécialisées en fonction de l'âge, de la profession ou par thème (deuil, handicap, fin de vie, suicide, maladie, etc). Elles sont recensées sur la plateforme Psycom.

Le généraliste reste le premier recours et peut conseiller un psychologue, un psychiatre ou déterminer si un traitement médical est nécessaire. Un soutien psychologique est essentiel en cas de détresse ou de trouble mental. Les consultations peuvent être prises en charge par l'Assurance maladie, sur ordonnance et dans certains cas.     

Il est parfois complexe de trouver les ressources dont on a besoin. Le site Psycom a synthétisé toutes celles qui sont disponibles dans le parcours de soin en santé mentale, afin d'avoir la prise en charge la plus adaptée.

Comment aider un proche en souffrance ?

Les proches sont touchés de plein fouet par la détresse de la personne en souffrance. Il est recommandé de s'informer sur le sujet, d'avoir une attitude de soutien en étant empathique et en la félicitant pour tous les changements positifs instaurés.   

L'encourager à demander de l'aide est fondamental, notamment des groupes de parole, des associations et évidemment des professionnels de santé. La patience est de mise car le recours aux ressources est parfois très lent. 

En savoir plus

Sur Allodocteurs.fr :
· Deux étudiants sur cinq renoncent aux soins pour des raisons financières
· L'acteur Tom Holland quitte les réseaux sociaux pour préserver sa santé mentale
· Santé mentale : trop peu de budget pour une souffrance énorme d'après l'OMS
· Santé mentale des jeunes, la Défenseure des droits demande un plan d'urgence
· Santé mentale : et si vous faisiez une pause sur les réseaux sociaux ?

CMP : des consultations psy pour tous
CMP : des consultations psy pour tous  —  Le Magazine de la Santé - France 5

Pour ne manquer aucune info santé, abonnez-vous à notre newsletter !