Pourquoi le cancer du pancréas sera bientôt le 2e cancer le plus mortel

Avec une augmentation de 3 % du nombre de cas chaque année, le cancer du pancréas pourrait devenir, d'ici 2030, le deuxième cancer le plus mortel en Europe. Explications.

Muriel Kaiser
Muriel Kaiser
Rédigé le , mis à jour le
Le cancer du pancréas  —  Allo Docteurs

Le cancer du pancréas, en avez-vous déjà entendu parler ? Il est en pleine explosion. En 2018, en France, plus de 14 000 nouveaux cas ont été détectés. Un nombre qui ne fait qu'augmenter : en moyenne, on compte 3 % de cas de plus chaque année. 

La France n'est pas la seule dans cette situation. Cette augmentation touche toute l'Europe, à tel point que le cancer du pancréas devrait y devenir le deuxième cancer le plus mortel en 2030. 

Quels sont les symptômes ?

Le cancer du pancréas reste longtemps sans symptôme, ce qui explique son diagnostic souvent tardif. Une perte de poids inexpliquée, une perte d'appétit, de la fatigue ou une difficulté à digérer peuvent être les premiers signes d'alerte. Une jaunisse apparaît parfois, accompagnée de démangeaisons, signe que la bile fabriquée par le foie ne s'écoule plus normalement. Des douleurs fortes et persistantes derrière l'estomac ou au niveau du dos sont aussi des symptômes possibles.

Quand la tumeur comprime l'estomac ou la partie supérieure de l'intestin qui entoure le pancréas, le duodénum, le patient a des nausées, il manque d'appétit et maigrit rapidement. Des signes souvent tardifs et qui n'évoque pas d'emblée un cancer du pancréas.

À lire aussi : Manucure et lampe à UV : quand les soins pour les ongles se transforment en cancer

Comment limiter les risques ?

Lorsqu'il n'est pas génétique, le cancer du pancréas est majoritairement associé à l'obésité et au diabète. Pour prévenir les risques de cancer, il est donc important de surveiller votre alimentation. Surtout, bannissez les produits ultra-transformés qui sont très néfastes. Attention aussi à votre consommation de tabac et d'alcool.

Avec un taux de survie de seulement 5 % à cinq ans après le diagnostic, le cancer du pancréas présente l'un des pronostics les plus pessimistes. Il est donc nécessaire d'adopter une bonne hygiène de vie dès le plus jeune âge. 

Pour ne manquer aucune info santé, abonnez-vous à notre newsletter !