Moules en silicone : des substances nocives dans nos gâteaux

Alerte en cuisine ! Un test exclusif de l'UFC-Que Choisir révèle que les moules en silicones peuvent contaminer nos gâteaux et autres aliments.

Dr Charlotte Tourmente
Dr Charlotte Tourmente
Rédigé le
Certains moules relarguent des substances cancérogènes, susceptibles d'entraîner des mutations génétiques ou de léser les fonctions reproductrices.
Certains moules relarguent des substances cancérogènes, susceptibles d'entraîner des mutations génétiques ou de léser les fonctions reproductrices.  —  Shutterstock

En théorie, les matériaux en contact avec les aliments sont censés ne pas relarguer de substances potentiellement toxiques durant la cuisson. C'est d'autant plus vrai pour les moules, utilisés à très haute température et en présence de matières grasses, conditions accélérant les risques de contamination.     

Des contaminations préoccupantes dans 80% des moules

Mais lors d'un test sur 29 moules vendus sur internet et dans les commerces, l’UFC-Que Choisir a mesuré la quantité de substances émises lors de trois cuissons au four, ainsi que leur nature et leur évolution. Le verdict est sans appel : la plupart des moules laissent migrer vers les aliments des substances en quantités élevées, substances dans certains cas particulièrement dangereuses.   

 "Au global, pas moins de 23 moules sur 29 sont jugés peu sûrs au regard de leurs résultats, constate l'UFC Que choisir. Pire, 6 d’entre eux sont à éviter, tels que les moules Carrefour Home et Aliexpress (5) du fait notamment de la présence sur ces deux produits d’octamethylcyclotetrasiloxane qui est considéré comme une substance extrêmement préoccupante au niveau européen."   

Certains moules, comme ceux de Lili Cook et Aliexpress relarguent des substances cancérogènes, susceptibles d'entraîner des mutations génétiques ou de léser les fonctions reproductrices.  

À lire aussi : Les poêles en Téflon libèrent des millions de particules de plastique

Vers un cadre réglementaire plus strict ?

L'UFC fustige les autorités sanitaires en leur reprochant l'ancienneté du cadre légal actuel (plus de 30 ans) et ses lacunes. Il se contente de définir un niveau maximal, toutes substances confondues, au lieu de limiter chaque substance dangereuse. De plus, la commercialisation de moules fabriqués dans des pays européens encore plus laxiste est autorisée.   

La revue exhorte donc les autorités européennes à définir un cadre réglementaire plus strict sur le matériel de cuisine en silicone, en interdisant les substances nocives. Elle a également saisit la Direction générale de la Concurrence et de la répression des Fraudes (DGCCRF) pour qu'elle réalise des contrôles plus fréquent.   

Pour bien choisir ses moules en silicone, retrouvez les résultats complets publiés dans le magazine Que Choisir n° 619 de décembre et disponibles sur www.quechoisir.org

raphael choisir ses ustensiles cuisine
Comment bien choisir ses ustensiles de cuisine ?  —  Le Mag de la Santé - France 5

Pour ne manquer aucune info santé, abonnez-vous à notre newsletter !