1. / Maladies
  2. / Psychiatrie
  3. / Suicide

Le chômage provoque 45.000 suicides par an dans plus de 60 pays

Le chômage serait à l'origine de quelque 45.000 suicides chaque année dans 63 pays, selon une étude réalisée par des chercheurs suisses et publiée ce 10 février dans la revue The Lancet Psychiatry.

Rédigé le , mis à jour le

Le chômage provoque 45.000 suicides par an dans plus de 60 pays
Le chômage provoque 45.000 suicides par an dans plus de 60 pays

Des chercheurs de l'Université de Zurich ont passé en revue et analysé des données de mortalité et de suicides entre 2000 et 2011 dans 63 pays à travers le monde, dont toutes les économies développées occidentales. Du fait de l'absence de sources fiables, des pays très peuplés comme la Chine et l'Inde ont été exclus de ce recensement.

Plus de 800.000 personnes se donnent la mort chaque année, selon les chiffres de l'Organisation mondiale de la Santé (OMS).

La première décennie du XXIème siècle a été marquée par une relative prospérité, puis une forte instabilité économique avec la crise financière et bancaire de 2008. Sur toute cette période, 233.000 suicides ont été enregistrés chaque année en moyenne dans les pays de référence, dont un cinquième - soit 45.000 - peuvent être attribués au chômage.

Ne pas se focaliser sur la crise économique

En 2007, entre 39.550 et 42.750 suicides étaient associés au chômage. En 2009, l'estimation porte sur 44.300 à 48.000 décès. Une augmentation de 5.000 décès volontaires annuels apparaît ainsi découler de la crise de 2008.

Une récente étude menée par des chercheurs de l'Institut national de la santé et de la recherche médicale (Inserm) estimait qu'entre 2008 et 2010, en France, 600 suicides pouvaient être attribués à la hausse du chômage.

"Le risque de suicide semble plus fort dans les pays où l'absence d'emploi est rare", relève aussi les auteurs de l'étude. Ceux-ci soulignent la nécessité de "mettre en place des stratégies spécifiques de prévention chez les chômeurs à toutes les époques", au lieu de se focaliser simplement sur les effets négatifs des crises économiques.

 

Source : Modelling suicide and unemployment: a longitudinal analysis covering 63 countries, 2000–11. C. Nordt, et coll. Lancet Psychiatry 10 fev. 2015. doi: http://dx.doi.org/10.1016/S2215-0366(14)00118-7

 

VOIR AUSSI