1. / Maladies
  2. / Gynécologie
  3. / Règles abondantes

Des protections périodiques gratuites pour les étudiantes

La ministre de l’Enseignement supérieur Frédérique Vidal a annoncé que les protections périodiques seront gratuites pour toutes les étudiantes à partir de septembre 2021. Un tiers des étudiantes souffriraient de précarité menstruelle.

Rédigé le

Des protections périodiques gratuites pour les étudiantes
Image d'illustration. Crédits Photo : © Shutterstock / Alina Kruk

Des protections périodiques gratuites pour toutes les étudiantes à la rentrée prochaine. C’est ce que la ministre de l'Enseignement supérieur, Frédérique Vidal, a annoncé ce mardi 23 février. Une décision qui vise à lutter contre la précarité menstruelle dont souffrent particulièrement les étudiantes en difficulté.

1.500 distributeurs d’ici septembre

En pratique, dans les prochaines semaines, les résidences universitaires des Crous et les services de santé universitaires seront équipés en distributeurs de protections menstruelles a annoncé Frédérique Vidal lors d'une rencontre à Poitiers avec des étudiants. "On vise 1.500 distributeurs et une gratuité complète à la rentrée" de septembre 2021, a-t-elle ajouté.

Ces protections seront "respectueuses de l'environnement", précise aussi le ministère.

A lire aussi : Pourquoi les règles coûtent cher ?

Un tiers des étudiantes en précarité menstruelle

La gratuité des protections périodiques dans l'enseignement supérieur a été décidée après un travail de concertation entre la ministre et différents acteurs : des parlementaires, des organisations étudiantes, ou encore l'association Règles Élémentaires, a précisé Frédérique Vidal.

Selon une étude réalisée par l'Association Fédérative des Etudiants de Poitiers et l'Association Nationale des Etudiants Sages-Femmes en février 2021, un tiers des étudiantes aurait besoin d'aide financière pour pouvoir acheter des protections périodiques.

Les initiatives se multiplient

Jusqu'à présent en France, des initiatives existaient mais restaient souvent locales. Début février, la région Île-de-France avait par exemple annoncé que les facs et les résidences étudiantes de la région seraient bientôt équipées en distributeurs gratuits de protections périodiques bio.

En décembre 2020, ce sont les prisons de Rennes et de Brest qui ont annoncé la mise en place de protections gratuites pour les détenues. Et en février, la ville d'Annecy a aussi mis en place 10 distributeurs gratuits.

Ailleurs dans le monde, l’Ecosse a voté en novembre dernier la distribution gratuite des protections périodiques pour toutes celles qui en ont besoin et devenait ainsi le premier pays à garantir légalement la gratuité de ces produits. La semaine dernière, la Nouvelle-Zélande promettait elle aussi un accès gratuit aux protections périodiques dans les établissements scolaires.

Voir aussi sur Allodocteurs.fr