1. / Maladies
  2. / Diabète

Diabète : comment choisir une contraception adaptée ?

Certaines contraceptions sont contre-indiquées avec un diabète, de type 1 ou de type 2. Précisions avec une spécialiste à l'occasion de la semaine du diabète 2020.

Rédigé le

Diabète : comment choisir une contraception adaptée ?
Crédits Photos : ©Pixabay / peter-facebook

"La grossesse doit être programmée chez les femmes diabétiques, à un moment où le diabète est équilibré, stipule d'emblée le Dr Lecornet-Sokol, endocrinologue et diabétologue. Si le diabète est déséquilibré au moment de la conception, il y a plus de malformations et de complications." C'est la raison pour laquelle une contraception efficace est particulièrement importante. "De plus, la plupart des médicaments utilisés dans le diabète de type 2 sont contre-indiqués avec une grossesse, ajoute le médecin. Seule l'insuline est compatible dans ce cas."

Une contraception hormonale est-elle possible chez les femmes diabétiques ?

La réponse dépend du type de diabète d'après le Dr Emannuelle Lecornet-Sokol : "Dans le diabète de type 1, qui existe depuis moins de 20, qui est sans complication et équilibré,on peut donner des contraceptions hormonales. Autrement dit la pilule, le patch, l'implant ou encore l'anneau."

"Si la femme a un diabète de type 1 depuis plus de 20 ans, ou des complications par exemple au niveau de la rétine, du rein, ou des coronaires, on contre-indique les pilules  dites combinées, à base d'estrogènes et de progestatifs, met en garde l'endocrinologue. Elles augmentent le risque cardio-vasculaire, avec un risque majoré de phlébite, d'embolie pulmonaire, d'infarctus, d'AVC. De même si la femme a un diabète de type 2, on contre-indique ces pilules combinées. Mais on peut donner l'implant, ou une pilule microprogestative, comme Microval® ou Cerazette®, ou encore un stérilet, qu'il soit au cuivre ou hormonal." Car cette pilule, l'implant ou le stérilet hormonal, ne contiennent qu'un seul type d'hormones, un progestatif, et à petite dose. Le stérilet au cuivre ne contient aucune hormone.

Si le diabète est déséquilibré ou compliqué, quel est le recours ? 

"Avoir une grossesse avec des glycémies élevées, c'est beaucoup plus dangereux, confirme le Dr Lecornet-Sokol. Quand le diabète est déséquilibré, on ne donne pas de contraception à base d’estro- progestatifs à cause du risque cardiovasculaire. On est dans le même cas avec un diabète de type 2 compliqué, par exemple associé à une hypertension ou une anomalie des lipides (triglycérides et cholestérol). On utilise donc la pilule microprogestative, le stérilet au cuivre ou hormonal, ou encore l'implant."

L'association pilule-tabac a déjà très mauvaise réputation en favorisant les complications cardio-vasculaires. " Avec un diabète, le tabagisme contre-indique formellement l'utilisation de pilule à base d’estroprogestatifs ", explique le Dr Lecornet-Sokol.

Enfin, la contraception d'urgence est la même pour les femmes diabétiques, avec la pose d'un stérilet au cuivre dans les 5 jours suivant le rapport non protégé ou la pilule du lendemain, dans les 3 à 5 jours en fonction de la pilule.

A lire aussi :