1. / Maladies
  2. / Covid

Flambée de covid à Moscou à cause du variant Delta

La Russie fait face à une aggravation de l’épidémie de covid, en particulier à Moscou où le nombre de malades a triplé en deux semaines. En cause : le variant Delta qui représente déjà 90% des cas.

Rédigé le

Flambée de covid à Moscou à cause du variant Delta
Image d'illustration. Crédits Photo : © iamlukyeee / Shutterstock

Un nombre de cas qui triple en moins de deux semaines. La flambée de covid à Moscou inquiète les autorités et a entraîné des nouvelles restrictions et des fermetures de lieux accueillant du public.

Et cette aggravation de l’épidémie pourrait s’expliquer par la présence du variant Delta, ou variant indien, selon le maire de Moscou.

"Dynamique énorme"

"Le plus probable, c'est que nous sommes confrontés à de nouveaux variants, plus agressifs et qui se répandent plus rapidement", estimait le maire de Moscou Sergueï Sobianine le 17 juin. La hausse du nombre de cas des dernières semaines représente en effet une "dynamique énorme" qui n’avait pas été "observé lors des vagues précédentes", ajoutait-il.

A lire aussi : Variant Delta : plus contagieux il provoque aussi de nouveaux symptômes

Près de 90% de variant Delta

Puis, ce 18 juin, il a précisé ses propos : le variant Delta représente près de 90% des nouveaux cas de covid à Moscou.

Plus précisément, "selon les dernières données que nous avons obtenues, 89,3% des malades sont infectés par un coronavirus qui a muté, dit Delta, le variant indien. Et il est plus agressif, se répand plus vite", a reconnu le maire à l’antenne de la châine télévisée Pervi Kanal. 

Anna Popova, directrice du gendarme sanitaire Rospotrebnadzor, avait révélé la veille que "la proportion du variant indien (désormais appellé "variant delta") est en nette progression depuis deux semaines".

Peu de vaccination...

A la circulation de ce variant plus contagieux que les autres souches de coronavirus s’ajoutent d’autres facteurs qui ont pu favoriser cette nouvelle vague virulente.

Tout d’abord une faible adhésion à la vaccination : depuis décembre, seuls 19 millions de Russes sur 146 millions d'habitants ont reçu au moins une dose. Et à Moscou, 1,8 million de personnes ont reçu au moins une injection sur les 12 ou 13 millions d'habitants que la ville a officiellement recensés.

... ni de gestes barrière

En parallèle, aucune restriction n’avait été mise en place depuis des mois et le port du masque, comme les règles de distanciation, ont été globalement peu respectés dans le pays.

Additionnées, ces conditions ont pu ouvrir la voie à une propagation rapide du variant Delta.

Voir aussi sur Allodocteurs.fr