1. / Maladies
  2. / Cancer

Tchat : les cancers digestifs

Tchat du 10 novembre 2011 de 15h à 16h : Les réponses du Dr Jérôme Loriau, chirurgien digestif et du Dr David Malka, cancérologue.

Rédigé le , mis à jour le

Tchat : les cancers digestifs
Tchat : les cancers digestifs
Sommaire

Les réponses du Dr Jérôme Loriau, chirurgien digestif

  • Mon père se plaint souvent en ce moment de fortes douleurs au niveau du ventre et de l'estomac et a parfois du mal à digérer et a parfois du sang dans ses selles. Peut-il avoir un cancer digestif ?

Il est préférable pour être rassuré de voir son médecin traitant ou un gastroentérologue pour un examen.

  • Je voudrais savoir si un cancer digestif peut se présenter même chez les jeunes (j'ai 25 ans et j'ai remarqué des symptômes depuis deux mois, des difficultés à digérer, etc...) ?

C'est vraiment très rare mais reste possible.

  • J'ai 55 ans et j'ai parfois des selles douloureuses, avec du sang sur le papier. Toutefois je pense que mes selles sont de consistance et d'apparence normales. Dois-je être inquiet ?

Il faut aller voir un gastroentérologie pour un examen.

Les chimiothérapies sont de plus en plus efficaces et permet d'opérer d'avantage de malades.

  • Une colite ischémique peut-elle être cancéreuse ?

Non.

Aujourd'hui les opérations sous cœlioscopie permettent la diminution des douleurs post opératoires et une diminution de la durée d'hospitalisation. On peut remanger dès le lendemain de l'opération.

  • Est-ce que les personnes ayant des problèmes digestifs récurrents depuis l'adolescence représentent un risque de cancer digestif plus important ?

Cela dépend de quel type...

La durée de l'évolution de la maladie est le principal facteur de risque.

Cela dépend de quelle était la raison de la pancréatite.

Non.

  • Mon grand père a eu un cancer colorectal, ma mère de 56 ans a également un cancer colorectal. J'ai 28 ans à quel âge dois-je commencer à me faire dépister ?

Il est préférable de voir le gastroentérologue qui suit votre famille pour une prise en charge génétique qui établira votre niveau de risque.

Il est préférable de voir un proctologue pour un simple examen.

  • J'ai souvent des crises de colites avec comme principal symptôme un ventre qui triple de volume... Est-ce un facteur de risque de cancer colorectal ?

Non a priori mais vous avez déjà vu un gastroentérologue pour vous aider ?

  • Ayant eu un endobrachioesophage au bas de l'œsophage, traitée par mastectomie, puis Photofrin® (2 fois), puis radiofréquence (3 fois), tout ceci depuis 7 ans, on me trouve dans les biopsies de contrôle de la dysplasie de haut grade alors qu'on ne voit rien d'anormal lors de la fibroscopie. Aujourd'hui on me propose la chirurgie de l'œsophage et de l'estomac, cela me fait peur. Qu'en pensez-vous ?

La proposition que l'on vous fait semble raisonnable mais nous ne connaissons pas tout votre dossier

A que âge pensez vous ? On peut opérer des patients même âgés.

  • J'ai un hélicobacter pylori depuis plusieurs années. Il ne part pas malgré plusieurs traitements antibiotiques, le fait d'avoir ce microbe qui reste dans l'estomac est-ce que cela peut entrainer un cancer de l'estomac ?

L'H. Pylori est un facteur d'apparition de certains cancers.

  • Je voudrais savoir si le fait d'être homosexuel passif augmente le risque de cancer colorectal étant donné que les risques d'irritation est bien supérieur ?

En fait, c'est l'infection par le virus HPV qui peut favoriser l'apparition du cancer de l'anus mais ce n'est pas la pratique elle même.

  • Existe-t-il un cancer de la rate ?

C'est très rare mais il existe des tumeurs de rate.

  • Mon beau père a des symptômes comme mal au ventre, du sang dans les selles tous ce qu'il mange le gène. On lui a dit qu'il avait un cancer du rectum et il suit des chimios, d'où vient cette maladie est-elle guérissable ?

Cette maladie peut être soignée. Cela dépend notamment de l'examen au microscope de cette tumeur.

  • Il a été révélé lors d'un uroscanner des ganglions mésentériques ainsi que des diverticules dans le sigmoïde. Pourriez-vous me dire si cela peut devenir cancéreux ou non ?

Non pas les diverticules.

  • Une douleur faible mais constante à l'estomac (plusieurs mois) peut-elle être signe d'un cancer digestif ? Est-ce détectable par une prise de sang ou une fibroscopie est obligatoire ?

Une fibroscopie est sans doute préférable.

  • En cas d'ATCD personnels et familiaux de polypes peut-on envisager une surveillance par Hemoccult ou faut-il obligatoirement avoir recours à la coloscopie ?

En cas d'atcd familial il faut réaliser une coloscopie.

  • Sujet à risque, (mon frère ayant eu un cancer du colon), je redoute la coloscopie et je voudrais savoir s'il existe un moyen de le détecter par analyse de sang et marqueurs ?

Non pas aujourd'hui, il faut faire une coloscopie.

  • Cancer colique opéré il y a 5 ans actuellement métastasé aux poumons, traitée par chimiothérapie depuis 18 mois puis-je bénéficier de la chimio par injection directe ?

Où sont localisées les lésions ?

  • Je voudrais savoir si un cancer colorectal peut se présenter même chez les jeunes ( j'ai 25 ans et j'ai remarqué des symptômes depuis deux mois de difficulté à digérer, etc...)?

Il faut aller voir un gastroentérologie pour un examen.

  • Depuis plusieurs années mon transit est accéléré, douleur abdominale, avec des selles non moulées. J'y vais 3 a 4 fois par jours. J'ai passé une fibroscopie et une coloscopie en 2006 (normale) quand dois je renouveler les examens ?

Si la colo etait normale et sans facteur de risque pas avant 5 ans (après la dernière).

Il faut poursuivre votre surveillance spécialisée.

  • J'ai 33 ans, j'ai été opéré d'une tumeur carcinoïde de l'appendice et mon père est décédé d'un cancer du rectum et de la vessie. Suis-je une personne à risque ? Si oui quels sont les examens à faire et à quelle fréquence ?

En fait votre maladie n'est pas exactement du même type que celle de votre père et il vous faut faire des coloscopies régulières.

  • Cela fait deux mois que j'ai signalé à mon médecin traitant que j'ai du mal à digérer. Les aliments restent comme bloqués au niveau de la poitrine et il m'a donné des médicaments pour digérer mieux mais cela ne fait rien. Je ressens quelque fois un poids qui me pèse juste sous les côtes, coté cœur. Après une échographie, on m'a dit que c'était de l'air. Est-ce que je dois consulter un spécialiste ?

Oui, un gastroenterologue.

  • Mon époux est atteint d'un cholangiocarcinome au départ infiltrant, où tumeur de klastkin. Il se demande quel est son pronostic vital. En soignez-vous ? Combien par an dans votre service ? L'espérance de vie de vos patients dépasse-t-elle 3 ans ? D'autre part combien de fois peut-on changer une prothèse en plastique qui permet d'évacuer la bile ?

Il faut poser ces questions à l'équipe qui le prend en charge.   

  •  J'ai une rectocolite hémorragique et même si mes valeurs inflammatoires sont un peu élevées (VS 36 et PCR 31), je ne suis aucune thérapie depuis 8 mois. Suis-je plus à risque ?

Si vous n'avez pas de traitement, c'est que vous allez bien. Il vous continuer à bien vous faire suivre.

  • Un CA19.9 à 247 pourrait-il être en rapport avec un cancer de l'estomac (digestion difficile – fatigue) ? J'ai subi une ablation de la vésicule biliaire voilà 30 ans.

Pourquoi a-t-on fait ce dosage ?

  • J'ai 35 ans et je bois beaucoup d'alcool depuis des années. J'ai des douleurs de compression dans la poitrine. Mon foie est-il touché ?

Peut être faut il voir un gastroentérologue pour vérifier et vous aider ?

  • Je me suis fait opérer de la vésicule car j'avais des polypes. Y a-t-il des risques de cancer ?

Si la vésicule est enlevée et que son analyse au microscope est normale vous pouvez être rassuré.

  • J'ai une  rectocolite hémorragique depuis 16 ans (j'ai 32 ans) et on m'a retiré le colon. Il me reste le rectum. Aujourd'hui, je suis sans traitement sur avis de mon gastro et j'ai juste une coloscopie de contrôle. On m'a dit que la survenue d'un cancer arrivait au bout d'une dizaine d'années de maladie. Est-ce raisonnable de ne prendre aucun traitement ?

Si le rectum est normal la surveillance peut suffire.

  • Après chaque repas, il m'arrive très régulièrement de tousser. Est-ce un souci au niveau de l'estomac ?

Cela peut être signe de reflux donc il faut consulter.

  • Mon mari a eu une ablation de la rate suite à un accident à l'âge de 19 ans. Il en a maintenant 53. Est-il plus susceptible qu'un autre de développer ce genre de cancer ? En ce moment, il est toujours fatigué et dort en moyenne 15h par jour.

Non. Avec une rate en moins, il faut faire attention aux infections.

  • Mon mari a eu une pancréatite : un calcul a bouché le cholédoque. Je voulais savoir si mon mari pouvait avoir un cancer du pancréas suite à sa pancréatite de type E (très grave) .

Non les deux ne sont pas liés en cas de maladie liée aux calculs.

  • Peut-on guérir d'un cancer du foie sans chirurgie, juste avec une chimio ?

Cela dépend du type de cancer.

  • Quand sur une prise de sang l'hématocrite dépasse les normales, cela peut-il avoir un rapport avec un cancer colorectal ?

Non.

  • Quelle est l'étiologie de l'adénocarcinome gastrique cellules bagues à chatons pour un homme de 55 ans ?

Il n'y a pas toujours de cause identifiable de ce cancer de l'estomac.

  • Le dosage CA 19.9 à 247 a conduit à une écho endoscopie du pancréas sur lequel il y avait 1 kyste bénin. J'ai des doutes pour l'estomac - on m'a parlé aussi du canal de Wirsung je n'y comprends pas grand chose.

Il faut voir ou revoir un médecin spécialiste.

  • Rectorragies et saignements depuis plusieurs semaines est-ce grave ?

Non si la coloscopie est normale et a ce moment-là un proctologue doit pouvoir vous aider.

Quelles autres anomalies ?

  • Le reflux gastro œsophagien peut-il entraîner à terme des cancers digestifs ?

Oui de l'œsophage en cas d'inflammation chronique.

  • Les hémorroïdes peuvent-elles être un des signes du cancer du colon ?

Non, c'est suspect.

Rien de spécifique...

  • Est-ce qu'une prise de poids importante (10kg en 6 mois) peut-être un symptôme de récidive pour un patient ayant subit une reconstruction des voies biliaires après un cancer il y à 8 ans ?

Non pas vraiment.

  • Un ganglion intra-abdominal peut-il être le signe d'un cancer digestif. Mes 2 coloscopies passées indiquent la présence d'une pneumatose kystique. (On connait ce ganglion fortuitement par un scanner passé en vue d'une intervention sur une hernie).

Il faut juste surveiller et ce n'est même pas sur.

  • Quels sont les risques opératoires et post-op d'une résection pancréatique gauche + ablation de la rate pour un cystadénome mucineux (dans queue pancréas) ainsi que le pronostic vital ensuite ?

Le risque est de le laisser se transformer en cancer. L'opération peut présenter un fuite du pancréas dans 20% des cas. Mais elle est nécessaire sans doute.

  • Des hémorroïdes qui saignent souvent peuvent-elles être un risque de cancer colorectal ?

Non mais il faut vérifier le colon.

  • Mon époux a des antécédents héréditaires pour le cancer du colon (sa maman traitée par chirurgie et chimiothérapie et son oncle est décédé) à quel âge doit-il faire le dépistage ?

Au moins à l'âge de révélation chez ces parents et sinon entre 40 et 50.

  • Quels sont les sites métastasés par les cancers digestifs ?

Foie et poumon sont les plus fréquents.

  • Peut-on faire un scanner ou une IRM du système digestif en prévention ?

Non pas en dépistage.

  • L'adénocarcinome gastrique à cellules bagues à chatons est-il invisible au scanner ?

Oui il peut l'être.

  • Après rayons et chimio, j'ai eu une opération pour un cancer du rectum. Puis ensuite à nouveau chimiothérapie. Est-il possible que la chimio provoque des saignements dans sperme et des douleur au niveau de la fermeture de la stomie ?

Il faut plutôt voir votre chirurgien pour ça.

  • J'ai des saignements de l'anus seulement pendant les règles. Rien à la coloscopie. Est-ce de l'endométriose ?

C'est possible.

  • Je suis atteint d'un cancer du rectum avec des métastases disséminées au foie, dont une située sur la veine sus-hépatique gauche ce qui rend la chirurgie impossible. Existe-t-il d'autres possibilités de traiter ces métastases ?

Oui, il faut regarder attentivement cette métastase et des traitements existent.

 

 

Les réponses du Dr David Malka, cancérologue

  • Suite à une gastroscopie, on m'a trouvé un polype au niveau du duodénum, faut-il le faire surveiller ?

Si votre gastroentérologue vous a indiqué un potentiel de dégénérescence cancéreuse (adénome notamment) pour ce polype, oui.

  • J'ai 34 ans, ma grand-mère paternelle est décédée d'un cancer colo-rectal, une tante paternelle aussi. Suis-je à risque, sachant que mon père n'a pas déclenché de maladie en rapport ? J'ai régulièrement des pincements douloureux au niveau du rectum, y a-t-il un rapport ?

Votre père étant indemne (a-t-il eu une coloscopie ), l'éventuel sur-risque "se dilue" pour vous. Maintenant, vos pincements au niveau du rectum vaudraient que vous en parliez à votre médecin. En soi, ce n'est pas spécialement inquiétant, mais aucune raison que vous en souffriez !

S'il est encore localisé à l'estomac ou aux ganglions au voisinage de l'estomac, il y a un bon espoir de guérison. S'il y a des foyers cancéreux secondaires à distance (métastases, foie, péritoine notamment), le pronostic est hélas plus réservé.

  • Le cancer du péritoine peut-il toucher un enfant de 16 ans ?

Exceptionnellement.

  • On a découvert un cancer de la tête du pancréas à ma grand-mère (85 ans) au printemps suite à une perte de poids, melæna et asthénie, on voulait lui poser une endoprothèse en fonction des signes cliniques a venir. Mais depuis sans aucun traitement plus rien bilan sang normaux plus de signe clinique, prise poids ... Est-ce normal ?

L'endoprothèse se pose au niveau de la voie biliaire (qui conduit la bile depuis le foie vers l'intestin, au travers du pancréas). Si elle n'est pas comprimée par la tumeur (ce que semblent indiquer l'absence de symptômes et les tests sanguins normaux), elle n'est plus indispensable.

  • Je suis porteuse du gène BRCA1. Est-ce un facteur de risque pour les cancers digestifs ?

Non.

  • La bactérie nommée Hélicobacter peut-elle provoquer un cancer digestif ?

Hélicobacter pylori est un facteur de risque (faible mais avéré) de cancer de l'estomac.

  • La grossesse peut-elle favoriser un cancer digestif ?

Non.

  • Pour dépister un éventuel cancer digestif, faut-il consulter un cancérologue ou un gastro-entérologue ?

Si vous avez des symptômes évocateurs, la première chose à faire est d'en parler à votre médecin traitant.

Oui, en quelque sorte, mais de façon moindre que pour les maladies cardio-vasculaires : bien manger vous protégera (mais qu'un peu), "mal" manger augmentera (un peu) votre risque.

  • Qu'est-ce qu'une N.E.M.?

Néoplasie endocrine multiple : affection caractérisée par un risque élevé de survenue de tumeurs bénignes ou malignes des glandes endocrines (hypophyse, surrénales, pancréas,...), parfois génétiquement favorisée.

  • Ma digestion est difficile, ballonnements...Je pense que ces symptômes sont du à ma ménopause (52 ans) associée à des nodules thyroïdiens importants mais surveillés, dois-je consulter ?

Oui, votre médecin traitant, vos symptômes méritent d'être soulagés, et il vous rassurera sur leur nature quand il en aura fait le diagnostic.

  • A quel rythme faut-il faire des coloscopies après une opération du sigmoïde non cancéreuse ? Des diverticules encore en place peuvent-ils dégénérer ?

Les diverticules n'ont AUCUN risque de dégénérescence cancéreuse. Aucune surveillance n'est nécessaire.

  • J'ai parfois mal au coccyx, je ne suis pas tombé cela peut-il venir du rectum ?

Sans doute non, mais seul un examen médical pourra le certifier.

  • Une GIST enlevée en avril 2011, combien de temps de surveillance ?

Certaines GIST (Tumeurs stromales gastro-intestinales) ne nécessitent aucune surveillance. Si votre chirurgien pense qu'elle est nécessaire (ça dépend notamment de l'examen au microscope de cette tumeur), au moins 5 ans.

  • Est-ce que la sédentarité favorise ces cancers ?

Oui, et l'exercice physique régulier les diminue !

Modestement.

  • Que faut-il penser du Septin (un test de dépistage cancer du colon)?

Rien.

  • Quand considérer que je suis guérie de mon cancer colo-rectal que j'ai eu à 45 ans, j'en ai 47 ? (J'ai eu chimio +r ayons + chirurgie).

Les récidives de cancer colo-rectal deviennent rares après 5 ans, exceptionnelles après 7 ans.

Troubles du transit (diarrhée, constipation), sang dans les selles (rouge, ou noir car digéré) amaigrissement, fatigue, douleurs abdominales ou rectales.

  • Tout au long de la journée et ceci depuis plus de 10 ans, je mâchouille un chewing-gum (sans sucre). Est-ce un facteur de risque ?

Non ! Je fais la même chose, mâchouillez tranquille !

  • Quelles sont les contre-indications à la coloscopie ?

Aucune en règle générale, mais l'anesthésiste peut contre-indiquer l'anesthésie générale (brève) chez des patients très fragiles.

  • Des angiomes découverts à 47 ans alors que toutes les précédentes échos n'ont rien révélées nécessitent-elles d'autres examens ?

Si le diagnostic est certain, non, vous pouvez être rassuré(e).

  • Est-ce que les lavements types Microlax® peuvent augmenter les risque d'un cancer colo-rectal ?

Non.

  • Ma mère est décédée à 62 ans d'un cancer de la vésicule biliaire. Cancer foudroyant, elle n'a eu aucun traitement, elle était suivie à l'hôpital Baujon. j'ai 53 ans, suis-je un sujet à risque ?

Pas de prédisposition héréditaire connue au cancer de la vésicule biliaire isolé.

  • Du sang sur le papier toilette doit-il m'alerter ? Je pense que ce n'est pas un saignement interne mais provenant plutôt d'une petite ulcération anale.

Oui, il faut absolument en parler à votre médecin : une coloscopie est indispensable. S'il n'y a rien d'autre que cette ulcération anale, on pourra la soigner en toute quiétude.

Oui !

  • J'attends le résultat d'une biopsie effectuée au niveau du cardia (gastroscopie). Les délais sont-ils longs ?

10-15 jours.

  • Un cancer colo-rectal peut-il être une alerte à un développement d'autre maladie ? (Spondylarthrite).

Non.

  • Quel type d'anesthésie est utilisée pour la coloscopie ?

Anesthésie générale brève, le plus souvent en ambulatoire (on entre le matin, on sort l'après-midi).

  • Y-a-t il un facteur héréditaire dans le cancer du pancréas ? Faudra-t il que je passe des examens de contrôle périodiquement car ma mère a déjà eu ce type de cancer ?

Facteurs héréditaires peu fréquents (5% des cas). Pas de sur-risque pour vous si votre mère est le seul cas dans la famille.

  • La pilule est-elle un facteur de risque de cancer digestif à long terme ?

Non.

  • Mon père a eu un cancer colo-rectal, j'ai fait une coloscopie à 45 ans et j'en ai maintenant 50. Dois-je en refaire une autre ?

Oui, tous les 5 ans si coloscopie normale et tous les 3 ans si polypes de type adénome.

  • Cinq ans après un cancer du colon, deux lésions au foie de 4 cm ce mois ci. Est-ce forcément des métastases ? Je dois attendre encore 15 jours pour avoir un IRM... et cela m'angoisse...

Non, pas forcément. Mais je comprends votre angoisse. Courage !

  • Après une reconstruction des voies biliaires par l'intestin, la longévité et la qualité des voies est-elle la même ?

Oui.

  • En quoi consiste la préparation à la coloscopie ?

Régime sans résidus (fibres) pendant 3 jours, puis la veille de la coloscopie, "purge" intestinale par préparation médicamenteuse liquide abondante ou comprimés.

  • Peut-on avoir un cancer digestif à 32 ans ?

Oui, hélas. Une prédisposition génétique doit alors être évoquée.

  • Est-ce que l'adénocarcinome gastrique à cellules en bagues à chaton est dépendant de la consommation de tabac et/ou d'alcool ? Quelle en est alors l'origine ?

Non. Origine inconnue mais Helicobacter pylori, bactérie très fréquente dans l'estomac, prédispose au cancer de l'estomac sans préciser son type.

  • Certains professeurs comme Pr JOYEUX pensent que la pilule et autres hormones sont facteurs de risques importants dans les cancers du colon ?

Bof.

  • Quel examen pour des douleurs au ventre (autour du nombril) ? IRM ? échographie ? autre ?

Examen physique par votre médecin en premier. Échographie puis scanner en général. Endoscopies digestives à envisager également.

  • Est-ce que l'anxiété provoque des maladies digestives ?

Non !

Oui.

  • Après une reconstruction des voies biliaires, l'abus de nourriture grasse et d'alcool peut-il affecter ces voies ?

Non, mais alcool avec modération bien sûr...

  • Âgée de 34 ans, j'ai été opérée d'un sympathoblastome à l'âge de 3 mois. Ma mère est décédée d'une tumeur au cerveau, précédée d'un cancer à l'ovaire. Ma grand-mère maternelle est décédée d'un cancer du sein et son frère d'un cancer du colon. Dois-je rencontrer un généticien afin de savoir si j'ai un facteur d'hérédité ?

Oui, ne serait-ce que pour écarter une prédisposition (pas évidente sur cette conjonction de cancers différents dans votre famille).

  • Le tabac peut-il entraîner des inflammations de l'estomac ?

Pas sûr.

  • Mon fils de 24 ans a des brulûres d'estomac depuis longtemps, à quoi cela est du ?

Probablement un reflux acide gastro-oesophagien bénin, ou une "gastrite" bénigne. Mais confirmation médicale indispensable, bien sûr.

Chirurgie, transplantation (greffe), radio fréquence,...

Pris à temps, oui.

  • La maladie de Gibert est un facteur de risque ?

Non.

Non.

  • Lors d'un test Hemoccult, est-il facile de distinguer entre le sang en provenance des hémorroïdes et le sang dans les selles pouvant indiquer un cancer colorectal ?

Non, mais une coloscopie s'impose car les hémorroïdes sont très fréquentes, y compris chez les personnes avec authentique cancer du colon...

Oui, c'est le cas dans 95% des cas actuellement.

Non.

  • Doit-on faire une coloscopie pour un jeune de 16 ans qui a des maux de ventre ?

Si nécessaire, oui.

  • Est-ce qu'un EBO (endobrachioesophage) évolue forcément en cancer de l'œsophage ? Quelles précautions prendre puisque je n'ai de contrôle que tous les 5 ans ?

Non, le sur-risque est en fait modeste. Si l'endoscopie avec biopsies est rassurante (pas d'anomalies microscopiques pré cancéreuses), une surveillance espacée est appropriée.

  • La consommation excessive de jus d'orange constitue-t-elle un facteur de risque de cancer digestif ?

Non.

  • Est-ce que le fait de faire du sport régulièrement entre 3 à 6 fois par semaine évite les cancers digestifs ?

C'est bien, ça réduit le risque, mais ça n'évite pas !

  • Manger quotidiennement de la viande grillée (sur le gaz) est-il un facteur favorisant du cancer digestif ?

Oui, prouvé pour le cancer colorectal.

Sur-risque modeste mais avéré.

  • J'ai une hernie hiatale avec une béance cardiale importante et beaucoup de reflux malgré mon traitement, ai-je un risque à ce que cela finisse en cancer ?

Sur-risque modeste mais avéré. Votre traitement ne peut-il pas être plus efficace ?

  • Impossible pour moi de faire une purge orale et de prendre les produits de contraste iodé. Comment réaliser une grande coloscopie ?

Il existe une nouvelle préparation à base de comprimés.

Oui, sur-risque modeste mais avéré.

  • Une maladie cœliaque est-elle un facteur à risque pour un cancer du système digestif ?

Sur-risque modeste mais avéré.

  • Mon petit frère est décédé d'un cancer digestif (estomac) à l'age de 33 ans, un an après le diagnostic. Après un traitement par chimiothérapie, il devait subir une gastrectomie avec une CHIP (chimiohyperthermie intrapéritonéale) . Vu l'état avancé de son cancer, le chirurgien n'a rien pu faire. J'aimerais savoir quel est le recul que nous avons sur les CHIP qui reste un traitement très agressif ? Bénéfice/risque ?

Consensuelle pour les cancers du colon, controversée pour ceux de l'estomac. Y a-t-il eu consultation de génétique pour votre frère ?

  • Mon époux a des antécédents héréditaires du cancer du colon (maman opérée et traitée par chimiothérapie et son oncle décédé) à quel âge doit-il faire un dépistage ? Il a 34 ans.

De préférence 5-10 ans avant l'âge au diagnostic du cancer le plus précoce dans ses antécédents familiaux.

Sur-risque avéré, mais de fait moindre que le sur-risque cardiovasculaire.

  • Je me suis fait opérer de la vésicule car j'avais des polypes de 6mm et 13mm. Ai-je un risque de cancer ?

Vous avez un risque nul désormais.

Dans l'enfance, par les échanges salivaires.

  • Mon père est décédé d'un cancer du colon, quel est le risque pour moi ? A quel âge dois-je consulter ?

Multiplié par 2-3, soit 6-10% de risque cumulé sur votre existence. Coloscopie à 40-45 ans (ou 5-10 ans avant l'âge au diagnostic du cancer de votre père, au premier des deux termes échu) pour vous serait mon conseil.

  • Quelles sont les chances pour mes deux filles d'avoir un cancer colo-rectal (je suis atteinte d'un adénocarcinome luberkinien métastatique ) et à quel âge doivent-elles se faire dépister ?

Risque multiplié par 2-3, soit 6-10% sur toute leur existence : coloscopie dès 40-45 ans, ou 5-10 ans avant l'âge au diagnostic de votre cancer (au premier des deux termes échu) .

Si maladie cœliaque prouvée, sur-risque de cancer avéré (qui reste modeste cependant) : parlez-en avec votre gastroenterologue.

  • J'ai une inflammation buccale depuis plusieurs années, salive collante et gencives douloureuses plus de protection, est-ce que ça peut devenir cancéreux avec les années ?

Non.

  • A partir de quel âge faut-il faire un Hemoccult ?

50 ans.

  • Doit-on faire une coloscopie et fibroscopie en cas de selles noires pendant 2 jours ?

Oui.

  • Est-ce qu'une crise de pancréatite est révélatrice d'un cancer ?

Parfois (rarement).

En savoir plus

Les cancers digestifs n'ont souvent pas de symptômes. Il faut consulter son médecin traitant lorsque surviennent certains signes, comme l'accentuation d'une constipation ou l'alternance d'épisodes de diarrhée et de constipation.
La survenue d'une anémie, où chute des globules rouges dans le sang, nécessite également de consulter son médecin-traitant.
Certaines douleurs abdominales peuvent faire craindre un cancer digestif. Dans tous les cas, le médecin traitant jugera ou non de l'intérêt de faire réaliser des explorations auprès, le plus souvent, d'un gastro-entérologue.

Les examens principalement réalisés pour faire le diagnostic de cancer digestif sont : la coloscopie, l'échographie abdominale et le scanner, la TEP (tomographie par émission de positons) ou le PET-scan. De nombreuses études révèlent que certains de ces cancers pourraient en partie être prévenus par l'alimentation.

En savoir plus :

Sur Allodocteurs.fr

Ailleurs sur le web

  • Unicancer
    Centres de lutte contre le cancer.

 

    • Clinic Trials (site en anglais)
      Les essais cliniques aux Etats-Unis.

 

    • Cancerlutte
      "Réagir pour faire bouger, évoluer, changer les choses dans la lutte contre le cancer"
      Le blog de Frédéric Secretan.

 

Livre :

Se programmer pour guérir
"La Delta-médecine : de nouvelles réponses pratiques face au cancer"
Yann Rougier
Ed. Albin-Michel, février 2010

Sponsorisé par Ligatus