Vivre après un coma

Vivre après un coma

Il est possible de sortir du coma. C'est un réveil qui se fait avec plus ou moins de séquelles. Des séquelles intellectuelles, physiques et psychologiques que la rééducation a pour objectif d'estomper.

La rédaction d'AlloDocteurs
La rédaction d'AlloDocteurs
Rédigé le , mis à jour le

Qu'est-ce que le coma ?

Marina Carrère d'Encausse et Régis Boxelé expliquent le coma.
Marina Carrère d'Encausse et Régis Boxelé expliquent le coma.

Lorsqu’une personne est dans le coma, on parle d’altération de la conscience. Elle est plongée dans un état de sommeil profond, dont il est impossible de la réveiller. Elle ne peut faire aucun mouvement et ne manifeste aucune sensation. 

L’organisme est commandé par différentes zones du cerveau. Le cerveau envoie des messages par l’intermédiaire de la moelle épinière et des nerfs. Ces ordres peuvent prendre deux chemins différents : l’un commande des fonctions dites « volontaires », tel que bouger un bras ou une jambe. Tandis que l’autre commande les fonctions autonomes dites « involontaires », comme la respiration ou la digestion. Ces dernières fonctions que l’on ne contrôle donc pas volontairement sont appelées « végétatives » et en situation de coma, elles peuvent parfois être maintenues. En revanche, les fonctions volontaires et toutes celles qui permettent de communiquer et de contribuer à la vie sociale sont perturbées.

Il faut estimer l’intensité de ces perturbations pour déterminer s’il s’agit d’un coma léger ou profond. Pour cela, on utilise l’échelle de Glasgow. Elle repose sur la cotation de critères : par exemple, si la personne ouvre ou non spontanément les yeux, si elle répond ou non à une question. Cette échelle va de 3 à 15. Un score de 15 correspond à un état normal, un 8 à un coma confirmé, et un 3 à un état de mort apparente.  

C’est à partir de cette échelle qu'on définit les stades du coma qui vont du stade 1 (qui est l’état de conscience minimale) jusqu’au stade 4 qui correspond au coma dépassé (ou à la mort cérébrale). 

Sortir du coma

Comment se déroule une séance de rééducation après un coma ?
Comment se déroule une séance de rééducation après un coma ?

Il est tout à fait possible de sortir du coma. Ce réveil se fait avec plus ou moins de séquelles. Qu'il ait eu lieu suite à un arrêt cardiaque, un traumatisme crânien ou encore un accident vasculaire cérébral, le coma nécessite souvent une rééducation pluridisciplinaire qui débute dès la réanimation. Séances de kinésithérapie, d'ergothérapie, d'orthophonie, de psy... Cette période de réadaptation qui peut paraître longue et fastidieuse aux yeux du patient comme de ses proches est pourtant nécessaire.

Après la sortie du coma, la rééducation est très souvent pluridisciplinaire. Elle est primordiale et s'adapte aux difficultés que rencontre le patient. Après être resté dans le coma plusieurs mois, Willy se rend chaque semaine dans le service de médecine physique et de réadaptation de l'hôpital de La Pitié-Salpêtrière à Paris.

La vie après le coma

Le soutien de l'entourage est essentiel au patient pour sortir du coma.
Le soutien de l'entourage est essentiel au patient pour sortir du coma.

Malgré la rééducation, indispensable après un coma, les difficultés par la suite peuvent être intellectuelles, physiques et psychologiques. Tout dépend de la sévérité des atteintes du cerveau.
Dans le meilleur des cas, le coma peut devenir un simple "mauvais souvenir". Mais même pour ceux qui en sortent, il restera une expérience hors du commun

Apomorphine : un nouvel espoir pour les personnes dans le coma

Comment améliorer la vie des patients qui se réveillent d’un coma ? C’est l’objet de travaux de recherche menés au CHU de Liège en Belgique. Il s’agit d’étudier les effets de l’apomorphine, une molécule habituellement utilisée contre la maladie de Parkinson, sur les lésions cérébrales de patients en état de conscience altérée.

En savoir plus sur le coma

Sur Allodocteurs.fr

Dossiers :

Questions/réponses :