Coma : qu'appelle-t-on la mort cérébrale ?

Cette nuit, Yvan Colonna a été hospitalisé dans le coma à la suite d'une agression par un autre détenu. Il ne serait pas en mort cérébrale d'après son avocat. Mais que signifie ce terme, synonyme de mort encéphalique ?

Dr Charlotte Tourmente
Dr Charlotte Tourmente
Rédigé le
Qu'est-ce que la mort cérébrale
Qu'est-ce que la mort cérébrale  —  Shutterlock

Les réanimateurs sont confrontés très régulièrement à l'état de mort cérébrale, provoquée le plus souvent par les AVC, les accidents de la route, ou encore les morts par privation d'oxygène (pendaison, noyade, etc).     

Plus de respiration spontanée ni de réactions

Le terme de mort encéphalique désigne pour les médecins la perte irréversible des fonctions cérébrales. Le cerveau n'est plus irrigué par le sang et n'est donc plus capable d'assurer l'ensemble de ses fonctions, comme réguler la respiration et le fonctionnement du cœur.  

Un patient en mort cérébrale ne respire donc plus seul, n'a plus de réflexes ni de réactions quand on le stimule et à l'examen médical, il est dans un coma très profond.    

Plusieurs examens pour confirmer le décès

Le diagnostic clinique est toujours confirmé par des examens d'imagerie : deux encéphalogrammes, l'un au moment du diagnostic de mort encéphalique et le second 4 heures après, ainsi qu'un angioscanner 6 heures après le diagnostic, qui a pour but de vérifier l'absence de circulation sanguine dans le cerveau. 

Des gaz du sang, qui mesurent l'oxygène et le CO2 dans le sang, sont effectués pour vérifier la présence du CO2 car celui-ci s'accumule dans le corps lorsque l'on ne respire plus.     

Si la mort encéphalique est bien synonyme de décès de la personne, les autres organes comme les poumons, le foie, le cœur, peuvent rester fonctionnels tant que la circulation sanguine est maintenue grâce à un respirateur.

C'est pour cette raison que certains organes peuvent être prélevés chez une personne en mort cérébrale afin d'être transplantés chez un patient en attente de greffe.

Peut-on se "réveiller" d'un état de mort cérébrale ?

Un patient en état de mort cérébrale est décédé et ne peut donc pas se réveiller si le décès a été évalué correctement.   

En revanche, les patients en état de mort apparente, sous l'effet de certains médicaments comme les barbituriques et les anesthésiques, ou à cause d'une hypothermie peuvent se réveiller. Mais il ne s'agit pas d'une mort cérébrale.      

Pour ne manquer aucune info santé, abonnez-vous à notre newsletter !