Piqûres d’insectes, attention aux allergies !

L’été, on croise souvent la route de toutes sortes d’insectes ! Certains sont très redoutés et peuvent être dangereux, comme les guêpes et les frelons européens ou asiatiques...  

La rédaction d'AlloDocteurs
La rédaction d'AlloDocteurs
Rédigé le , mis à jour le

Leurs piqûres peuvent provoquer de vives douleurs, et leur simple présence peut faire fuir certains. Les guêpes, frelons européens et frelons asiatiques vont encore passer l’été à nos côtés. Mais savez-vous les différencier ?

Frelon asiatique ou frelon européen ?

“ Le frelon européen est de grande taille, alors que le frelon asiatique, le frelon à pattes jaunes, est, lui, de taille beaucoup plus petite ” explique Hervé Guyot, entomologiste à la maison des insectes.

Contrairement aux idées reçues, il n’est pas plus agressif que son voisin européen. Ce qui compte, c’est d’éviter de croiser leurs nids.

“ Le frelon asiatique se voit beaucoup plus près des maisons, en haut des arbres et souffre souvent des conditions climatiques. Donc il peut être malmené et être beaucoup plus enclin à se ruer sur quelqu’un qui approche du nid que le frelon européen, lui, qui est au creux de structures très solides, sous un toit, ou au creux d’un arbre, ça ne bouge pas beaucoup ” ajoute Hervé Guyot.

Les signes d'allergies

Si vous vous faites piquer, il faut impérativement appeler les urgences quand la piqûre se situe dans une zone à risque : dans la bouche ou dans la gorge, ou bien si vous vous faîtes piquer plusieurs fois, 20 fois chez l’adulte, et 5 fois chez l’enfant.

Il faut également alerter les secours si vous faites une allergie au venin. Dans ce cas, vous devez être attentifs à plusieurs signes :

“ Le premier, ça peut être un œdème au niveau des voies aériennes, donc les lèvres qui vont gonfler, la gorge qui va gonfler, le patient sent que la voix se modifie, qu’il a du mal à avaler la salive, que ça lui picote.

La deuxième situation, c’est une gêne au niveau des voies respiratoires, le patient a de plus en plus de mal à respirer, c’est un peu comme une crise asthme en fait.

Et la troisième situation, c’est ce qu’on appelle le choc anaphylactique, où là il va y avoir une chute de la pression artérielle et puis ça peut aller jusqu'à l'arrêt cardio-respiratoire ” détaille le Dr Clémence Baudouin, médecin urgentiste à l’hôpital Lariboisière à Paris.

Si vous êtes allergique, utilisez un stylo d’adrénaline injectable en attendant les secours. Dans la plupart des cas, les piqûres provoquent simplement un gonflement, une rougeur ou une douleur locale. Il faut alors bien les désinfecter.