La sélection du 13/12/19

Pyongyang 107 ; Je m’appelle Lucy Barton ; Tout est possible ; Les parapluies d’Erik Satie ; Encyclopédie des écrivains ratés ; La Wehrmacht la fin d’un mythe... font partie des livres présentés par Gérard Collard dans "Le Magazine de la santé" du 13 décembre 2019.

La rédaction d'AlloDocteurs
La rédaction d'AlloDocteurs
Rédigé le , mis à jour le
  • Pyongyang 1071
    Jacky Schwartzmann
    Ed. Paulsen, octobre 2019

Entre humour et cynisme, Jacky Schwartzmann nous fait le récit de son immersion en Corée du Nord lors de sa participation à l'improbable marathon de Pyongyang.

Rien n'était gagné. Il fallut franchir l'étape de la sélection, affronter les réactions – de l'éclat de rire à la quasi-hostilité –, puis se préparer à passer les frontières de la dernière dictature communiste à l'œuvre... pour courir 42 kilomètres. Numéro de dossard : 1071.

Dans son style imparable, alternant humour et cynisme, Jacky Schwartzmann cherche à comprendre ce qui pousse des individus venus du monde entier (les Américains mis à part) à participer à l'événement sportif le plus abracadabrant de la planète : le marathon de Pyongyang. Entre rêve fou, défi sportif et envie irraisonnée, il raconte un voyage durant lequel il fut aussi bien désorienté qu'émerveillé ou exaspéré, mais constamment surveillé, et allie émotion et curiosité pour nous proposer une immersion dans un pays fermé qui lui a ouvert ses portes... l'espace d'une course.

  • Je m’appelle Lucy Barton
    Elizabeth Strout
    Ed. Livre de Poche, août 2019

Hospitalisée à la suite d'une opération, Lucy Barton reçoit la visite impromptue de sa mère, avec laquelle elle avait perdu tout contact. À travers leurs discussions, Lucy se trouve plongée dans les souvenirs de son enfance – la pauvreté extrême, honteuse, au sein d’une petite ville de l’Illinois, la faim, la rudesse de son père, la solitude. Peu à peu, Lucy est amenée à évoquer son propre mariage, ses deux filles, et ses débuts de romancière dans le New York des années 1980.
Une vie entière qui se déploie à travers un récit lucide et pétri d'humanité, tout en éclairant la relation entre une mère et sa fille.

  • Tout est possible
    Elizabeth Strout
    Ed. Fayard, octobre 2018

La petite ville d'Amgash, dans l'Illinois, est en émoi. Lucy Barton, fille de la ville devenue écrivain à succès, exilée à New York depuis de longues années, vient de publier un livre sur sa jeunesse. Le récit de son enfance, pauvre et solitaire, provoque chez les gens d Amgash des réminiscences, des questions et des révélations. Un jour, Lucy Barton en personne fait irruption à Amgash après dix-sept ans d absence. Les retrouvailles de Lucy avec les siens sont l'occasion d'instants âpres, mais beaux comme si la douleur de la fuite et la rancoeur s'étaient dissipées en un instant. Dans Tout est possible, Elizabeth Strout renoue avec les personnages de son précédent roman, "Je m'appelle Lucy Barton", pour explorer la complexité du lien à l'Autre. Animées par le livre et la visite exutoires de Lucy, des personnes qui l'ont connue se trouvent forcées à dire, ou parviennent enfin à dire, les secrets qui les écrasent depuis longtemps. Une chance offerte de comprendre les choses et les êtres, à défaut de pouvoir tout recommencer.

  • Les parapluies d’Erik Satie
    Stéphanie Kalfon
    Ed. Folio, octobre 2018

"La folie n’est pas du côté de l’extravagance, elle est du côté de la normalité. Les gens seuls, les déviants, les étranges, les bizarres, ne sont que la doublure honnête des photocopies carbone qui représentent la masse des vivants. Ceux qui marchent sur la tête, les vrais fous, sont ceux qui n’ont jamais besoin d’air" Le génie ou l’imposture, telle est l’ambiguïté qui a condamné Satie à la solitude. Désireux de ne jamais dévoiler ses fragilités, le compositeur a caché toute sa vie la tristesse qui le dévorait. Dans un texte aussi habité que fantaisiste, Stéphanie Kalfon la laisse résonner. Érudilarant, élégant, oulipien et monty-pythonesque, ce drôle de petit essai, moins potache qu'il n'y paraît, est à la fois une réflexion sur les affres de la création et un hommage, par le biais de la fiction, à tous ces amoureux du livre que la littérature a cruellement éconduits.

  • Encyclopédie des écrivains ratés - Les cinquante-deux plus grands génies de la littérature dont vous 
    C. d. Rose 
    Ed. Seuil, novembre 2019

Érudilarant, élégant, oulipien et monty-pythonesque, ce drôle de petit essai, moins potache qu'il n'y paraît, est à la fois une réflexion sur les affres de la création et un hommage, par le biais de la fiction, à tous ces amoureux du livre que la littérature a cruellement éconduits.

  • La Wehrmacht la fin d’un mythe
    Jean Lopez
    Ed. Perrin, novembre 2019

De la Wehrmacht, on croyait tout connaître. Vivant sur un mythe formé par Jacques Benoist-Méchin et relayé par des dizaines d'historiens pas tous fantaisistes, le public croit en la légende "dorée" de la première armée du monde demeurée invincible avant de crouler sous le nombre tout en combattant héroïquement jusqu'au bout sans trop se compromettre avec le nazisme.

Si, comme toute légende, celle-ci s'appuie sur une part réelle - le Blitzkrieg, la pulvérisation des adversaires successifs jusqu'en décembre 1941, une capacité d'innovation forte notamment dans les chars et l'aviation -, elle n'en est pas moins largement outrée et souvent mensongère.
Pour rétablir les "vérités", Jean Lopez et son équipe habituelle de rédacteurs nous offrent une histoire globale sans précédent. Cette somme raconte toutes les grandes opérations, campagnes et batailles (Dunkerque, batailles d'Angleterre, "Barbarossa", Stalingrad, Koursk, Débarquement, "Bagration", "Market Garden", Ardennes, bataille de Berlin, etc.) et offre de surcroît de riches chapitres disséquant notamment l'héritage intellectuel et opérationnel depuis Frédéric II, les stratégies en vigueur, les logistiques déployées et la qualité véritable des hommes et du matériel.

Fidèle à sa méthode, qui a fait le succès de sa revue Guerres & Histoire et celui de l'Infographie de la Seconde Guerre mondiale, Jean Lopez illustre largement cet ouvrage par une iconographie abondante mais choisie associant cartes, schémas, photographies, reproductions d'armes et d'uniformes sans oublier plusieurs infographies.
 

Vous pouvez commander les livres présentés par Gérard Collard en vous rendant sur le site de la librairie en ligne Griffe noire.