Insolites du Net : le peau à peau avec bébé coûte... la peau des fesses !

Une parodie du clip visant à promouvoir les médicaments génériques ; un clip sur le dossier médical personnalisé ; la vie plus forte que les traumatismes ; la vidéo d'une jeune femme consacrée au droit à l'IVG ; un peau à peau avec bébé qui coûte cher... C'est l'actualité insolite de la santé sur le Net, par Emma Strack.

La rédaction d'AlloDocteurs
La rédaction d'AlloDocteurs
Rédigé le , mis à jour le

La campagne nationale d'information sur les médicaments génériques

Un spot a été lancé il y a deux semaines par le ministère de la Santé. Au fil de la vidéo, on voit débarquer dans la salle de bain de Jean, tout un tas de gens représentant la chaîne de personnes impliquées dans la recherche sur les médicaments. Le but étant de montrer à quel point les médicaments génériques sont encadrés et qu'on peut avoir toute confiance en eux.

 

Un clip sur le dossier médical personnalisé

Une campagne aussitôt diffusée, aussitôt détournée ! La parodie dénonce le danger que fait peser la loi santé et le DMP, le dossier médical personnel sur le secret médical… L'auteur de la deuxième version, le secrétaire général de l'Union des chirurgiens de France, n'a changé que le texte.

  • Daylimotion
    Secret médical
    La loi de modernisation (sic) de notre système de santé met à mal le secret médical.

 

Les photos d'une femme qui assume ses cicatrices

Andrea Grant vit avec une peau abîmée depuis longtemps. À 9 ans, une explosion au gaz a brûlé 85% de sa peau, raconte le Huffington Post. Aujourd'hui, à 24 ans, malgré les mises en garde des médecins sur une éventuelle grossesse, entre l'étirement de la peau limité par les cicatrices et le risque de donner naissance à un prématuré, Andrea est enceinte. 

Elle a choisi de publier les photos sur son compte Instagram. L'idée étant de montrer sa victoire, celle de la vie et de l'espoir, plus fort que le traumatisme et la douleur et plus fort que les prédictions des médecins car Andrea a passé la zone rouge et vit sa 37e semaine de grossesse. Selon elle, les victimes sont des survivants et même avec des cicatrices, la vie mérite d'être vécue.

  • Instagram
    chillonmill
    Même avec des cicatrices, la vie mérite d’être vécue.

 

La vidéo d'une jeune femme consacrée au droit à l'IVG

Son récit commence par un rapport sexuel protégé, mais au cours duquel le préservatif lâche. S'ensuivent l'angoisse, la recherche d'infos en ligne... Elle tombe alors sur des propos anti-IVG, faisant croire à un acte meurtrier d'enfants en devenir, de "tétards avortés". Sur sa chaîne La Castor, Marie Marquis a souhaité alimenter le débat.

Sa métaphore simple, concrète ne suffira pas à faire cesser le débat. D'ailleurs, le débat fait rage après la diffusion d'une nouvelle vidéo par une autre youtubeuse.

C'était en 2015, quand Marion Maréchal-Le Pen disait vouloir couper les subventions du planning familial en cas de victoire aux élections régionales, pour dénoncer la banalisation de l'avortement. Une blogeuse, Klaire Fait Grr, avait posté une vidéo pour dénoncer, à son tour, cette posture qui punirait aussi l'accès à la contraception. Une vidéo qui s'est rapidement vue parer d'un nombre incalculable de commentaires insultants, menaçants, haineux, méprisants…

La blogeuse a fait un livre de ces commentaires, un livre qui connaît un franc succès. La jeune femme a décidé, comme elle le montre sur sa page Facebook, de reverser les sommes perçues au planning familial, soit 14.000 euros.

 

Des considérations masculines

Quand le bébé de Ryan, un jeune papa américain, naît par césarienne, l'infirmière lui propose un moment de peau à peau entre père et fils. Il s'agit d'une sorte de câlin du nourrisson contre la poitrine de son père, auquel on accorde de nombreuses vertus. Mais la véritable surprise pour Ryan intervient au moment de quitter la maternité quand il reçoit la facture des soins : 39 dollars 35 (environ 35 euros) pour ce peau à peau.

Avec son post, Ryan n'est pas de se plaindre, mais de partager son étonnement pour en rire sur les réseaux. Pourtant, le post a donné lieu à des milliers de réponses et témoignages.

  • Imgur (en anglais)
    J’ai dû débourser 39,35 dollars pour tenir mon bébé après sa naissance.
     

Pour garder le côté humoristique de la chose, Ryan a réitéré l'opération en lançant une levée de fonds pour financer ces quelque 40 dollars en indiquant malicieusement que s'il dépasse cette somme, l'argent servira à une vasectomie, une méthode de stérilisation masculine. Car il n'a pas envie de revivre des nuits sans sommeil.

  • Gofundme (en anglais)
    Une nouvelle levée de fonds pour financer une vasectomie