Comment réagir en cas de noyade ?

Près de 1.500 noyades accidentelles ont eu lieu l'été dernier. Découvrez les gestes qui permettent de prévenir ces accidents et ceux qui sauvent en cas de noyade.

Dr Charlotte Tourmente
Dr Charlotte Tourmente
Rédigé le , mis à jour le
Comment réagir en cas de noyade ?

1.480 noyades et 400 décès sont survenus l'été 2021, plaçant les noyades à la tête des causes de mortalité d'accidents de la vie courante, chez les moins de 25 ans.   

Le bilan reste lourd, même si le nombre de noyades en 2021 a reculé de 10% par rapport à 2018. Cette baisse s'explique d'après Santé publique France par des conditions climatiques peu propices à la baignade.

Prévenir les noyades

En 2021, c'est parmi les plus jeunes et les plus âgés que les noyades ont été les plus nombreuses : 22% chez les moins de 6 ans et 26% chez les plus de 65 ans. 6% des noyades chez les jeunes enfants ont été suivies d'un décès.

Ces chiffres soulignent à quel point une surveillance active est nécessaire, y compris dans le bain ou une pataugeoire, car un enfant de 1 an peut se noyer dans 10 cm d'eau. Il ne faut jamais laisser un enfant seul.

Les enfants ne sachant pas ou pas bien nager doivent être équipés de brassards adaptés à l'âge et au poids. Les jouets gonflables sont potentiellement dangereux puisqu'ils peuvent s'éloigner de la côté sous l'effet du vent ou des courants.

Depuis janvier 2014, toutes les piscines privées situées en plein air sont censées être équipées d'au moins un dispositif de protection tel qu'une barrière, une couverture, une alarme de détection d'immersion ou un abri de piscine.   

Les adultes se baignant ne doivent pas consommer d'alcool, de drogues ni, si possible, de médicaments susceptibles d'altérer leur niveau de vigilance.

 Enfin, se former aux gestes de premiers secours permettra de mieux réagir si l'on est témoin d'une noyade. 

A lire aussi : Désinfectants pour piscine : attention au surdosage de chlore

Quels sont les premiers gestes de secours ?

Les premiers gestes de secours consistent à sortir la personne de l'eau, de faire un bilan des fonctions vitales (le noyé est conscient ? Respire-il ou pas ?) et d'appeler (ou de faire appeler) les services de secours, maîtres-nageurs, sauveteurs, SAMU (15), pompiers (18) ou le numéro européen (112).   

Si le noyé est inconscient mais qu'il respire, il doit être placé en position latérale de sécurité (en croisant la jambe du dessus et en ouvrant la bouche pour dégager les voies respiratoires). La personne doit être surveillée en attendant les secours. Retirer les vêtements mouillés et couvrir la personne permettra de réduire le risque d'hypothermie.  

Si la personne ne respire plus, il faut en priorité utiliser un défibrillateur. S'il n'y en a pas ou en attendant de le trouver, un massage cardiaque est nécessaire : commencez par 5 insufflations puis faites 30 compressions du thorax, puis 2 insufflations. Continuez jusqu'à l'arrivée des secours, en alternant 30 compressions et 2 insufflations.

"Comment réagir face à un arrêt cardiaque", chronique du Dr Clémence Baudouin, médecin urgentiste, du 10 janvier 2019
"Comment réagir face à un arrêt cardiaque", chronique du Dr Clémence Baudouin, médecin urgentiste, du 10 janvier 2019  —  Magazine de la Santé-France 5

Pour ne manquer aucune info santé, abonnez-vous à notre newsletter !