Méningite foudroyante : un homme de 27 ans meurt à Nancy

Méningite foudroyante : un homme de 27 ans meurt à Nancy

Un pharmacien de 27 ans est mort jeudi soir à Nancy d'une méningite foudroyante de type C, a-t-on appris vendredi auprès de l'Agence régionale de santé (ARS) de Lorraine.

La rédaction d'AlloDocteurs
La rédaction d'AlloDocteurs
Rédigé le

Le jeune homme, qui avait ressenti les premiers symptômes de la méningite mercredi soir, a été pris en charge par les secours jeudi à la mi-journée avant de tomber rapidement dans le coma. Il n'a pu être réanimé par les médecins et est mort à l'hôpital.

Selon l'ARS, "un certain nombre de personnes ayant eu un contact rapproché avec le patient décédé ont été identifiées et mises sous traitement antibiotique".

L'infection invasive à méningocoque de type C, considérée comme rare, est due à "un germe fragile qui se transmet uniquement d'une personne à l'autre lors de contacts directs (face à face), proches (moins d'un mètre) et prolongés ou répétés (baiser, relations intimes)", ont précisé les autorités sanitaires.

"Le méningocoque ne survit pas en dehors du corps humain, il ne reste ni dans l'air ni sur les objets, même en passant rapidement d'une bouche à l'autre", a souligné l'ARS, qui a considéré qu'il y avait "très peu de risques de transmission".

Aucune mesure de fermeture d'établissement n'a été décidée.

Le méningocoque de type C fait l'objet d'une recommandation vaccinale en France pour tous les jeunes de 1 à 24 ans.

VOIR AUSSI :