Mediator : une association victime de détournement de fonds

Mediator : une association victime de détournement de fonds

Le président de l'Association des victimes du Mediator (ADVM) est soupçonné d’avoir détourné plus de 13 000 euros des caisses de l’association.

La rédaction d'AlloDocteurs
La rédaction d'AlloDocteurs
Rédigé le

Une plainte pour détournement de fonds pourrait être prochainement déposée au tribunal de grande instance de Boulogne-sur-Mer, c'est ce qu'assure la présidente par intérim de l'ADVM, Cécile Weingaertner.

José Duquenoy, l'un des interlocuteurs privilégiés des ministères et offices en charge de l'indemnisation des victimes, est suspecté d'avoir utilisé les cotisations des 887 adhérents a des fins personnelles.

"Quand j'ai voulu faire le rapport des comptes de l'association, dont j'étais la secrétaire, en consultant les talons de chèques, je me suis aperçue qu'il avait fait un chèque pour la caution de son propre appartement à Calais avec le chéquier", explique Cécile Weingaertner.

José Duquenoy aurait omis de déposer certaines sommes sur le compte et aurait également retiré du liquide pour des dépenses personnelles.

"Il ne va pas être simple d'expliquer à des adhérents déjà touchés par la maladie qu'ils sont peut-être victimes d'une escroquerie", a déclaré Cécile Weingaertner, ajoutant qu'elle a reçu une lettre du ministère de la Santé "confirmant que José Duquenoy avait perçu 1 232 euros pour ses frais de déplacements à Paris. C'est d'autant plus étonnant qu'il se faisait rembourser par l'association". "Plus de 13 000 euros ont disparu" ainsi des comptes de l'association sous la présidence de son prédécesseur, selon Mme Weingaertner.

Cette dernière va proposer aux 886 adhérents que compte l'association des victimes du Mediator de Calais de signer une pétition approuvant la plainte, qui sera ensuite jointe à cette dernière.

L'ex-président, qui avait été démis de ses fonctions le 6 mars 2012, reste pour l'heure injoignable.

En savoir plus :