Marisol Touraine : les affaires sociales et... la santé

Marisol Touraine, 53 ans, jusqu'ici député et présidente du Conseil général d'Indre-et-Loire, est entrée, mercredi 15 mai 2012, au gouvernement de Jean-Marc Ayrault qui lui a confié un grand ministère regroupant les affaires sociales, dont elle est une spécialiste, et la santé. Agrégée de sciences sociales, fille du sociologue Alain Touraine et mariée à l'ambassadeur de France au Tchad, Marisol Touraine était ces derniers mois en charge de la santé, des affaires sociales et de la solidarité dans l'équipe de campagne de François Hollande.

La rédaction d'AlloDocteurs
La rédaction d'AlloDocteurs
Rédigé le
Marisol Touraine : les affaires sociales et... la santé

Ce n'est pas une surprise, Marisol Touraine était attendue à la tête d'un grand ministère des Affaires sociales et de la Santé. Ce qui est un peu plus étonnant c'est l'absence d'un ministre délégué à la Santé.

Certes, madame Touraine sera épaulée par trois ministres, trois femmes : Michèle Delaunay, ministre déléguée en charge des personnes agées et de la dépendance, un trés gros chantier ; Dominique Bertinotti, ministre déléguée chargée de la famille ; et Marie-Arlette Carlotti, ministre déléguée chargée des personnes handicapées.

Personne en revanche n'est prévu pour la seconder sur la gestion du monde hospitalier, la santé publique et ses "affaires" en cours (Mediator, PIP) ou à venir, la lutte contre les déserts médicaux, la réforme de la tarification à l'activité (T2A), et les revendications catégorielles qui ne vont pas manquer...

Une spécialiste reconnue

Mais Marisol Touraine ne découvre pas, en débarquant au 8 avenue de Ségur, tous ces sujets.

Normalienne et agrégée de sciences économiques et sociales, présidente du Conseil général d'un département (l'Indre-et-Loire) qui lui a permis d'être confrontée concrètement à certains sujets comme la désertification médicale, la nouvelle ministre des Affaires sociales et de la Santé était jusqu'alors secrétaire nationale du Parti socialiste à la Solidarité et à la Protection sociale. Elle y a dirigé le pôle "Social, Santé, Handicap, Personnes âgées" de François Hollande pendant la campagne.

Elle peut également compter sur une capacité de travail et une exigence que de nombreux spécialistes lui reconnaissent.