Marisol Touraine face à la colère des soignants

Marisol Touraine face à la colère des soignants

Marisol Touraine répondra aux questions de Marina Carrère d'Encausse et Michel Cymes, mardi 27 novembre 2012, sur France 5, dans un climat de tension avec ses interlocuteurs médicaux. Les infirmier(e)s et les aide-soignant(e)s grognent au sein du corps médical, exprimant un véritable malaise dans l'exercice de leur fonction. Des témoignages recueillis en nombre sur notre site.

La rédaction d'AlloDocteurs
La rédaction d'AlloDocteurs
Rédigé le

Horaires insoutenables

Les infirmier(e)s et les aide-soignant(e)s subissent des horaires insoutenables, allant jusqu'à 12 heures de travail par jour, comme @karinebulle qui affirme travailler "12 jours d'affilée (remplacement oblige) sans repos avec pour horaires 7h45-20h45". @IDE Désabusée, témoigne également d'un planning épuisant : "des horaires décalés, le travail sur les WE et jours fériés, les deux jours de repos consécutifs que tous les 15 jours..."

Par conséquent, les horaires obligent "à cumuler cantine, garderie et baby-sitter" selon @vali8676, ce qui amène à consacrer un budget pour ce type de services avec une rémunération déjà très mince. @Cocochanel affirme qu'au bout de "18 ans de carrière", elle touche "1 600 euros net/mois avec un planning chargé". @Filigrane21 gagne "2 500 euros au bout de 22 ans avec un planning surchargé".

Qualité des soins en danger

Le personnel soignant se plaint du manque de temps, de moyens et de personnels qui ne permet plus de répondre aux besoins des patients. Dans son équipe, "une aide soignante doit effectuer une toilette en moins de 13 minutes, dispose de 7 minutes pour faire manger un résident dépendant" et il n'y a qu'une seule infirmière pour "assurer les soins de 80 résidents en grande dépendance", alerte @ffcadresanté51.

De plus, la reconnaissance à l'égard du personnel soignant semble bafouée, tant au niveau professionnel qu'au niveau de la qualification. S'ensuivent des douleurs psychiques et morales dues aux "pressions de notre hiérarchie" déclare @Cocochanel. Mais "comment puis-je être respectueuse de mes équipes, quand au moindre arrêt de travail pour maladie, je dois faire appel aux agents en repos ou en congé ?", interroge par ailleurs une cadre de santé en Établissement d'hébergement pour personnes âgées dépendantes (Ehpad).

Le personnel soignant se mobilise

Face à ce raz-le-bol, est né le 16 octobre 2012 sur Facebook, le mouvement "Ni Bonnes, Ni Nonnes, Ni Pigeonnes", qui compte 15 150 membres. Créé à l'initiative d'une infirmière, ce mouvement revendique l'amélioration des conditions de pratique de ce métier, la revalorisation des salaires et une reconnaissance du temps de travail.

En savoir plus

Sur Allodocteurs.fr :

Et aussi :