Christian Saout démissionne du CISS

Christian Saout démissionne du CISS

Christian Saout vient d'annoncer sa démission du Collectif Interassociatif Sur la Santé (CISS), dont il est le président depuis 2007. Sa fonction de magistrat administratif à temps plein, devenant incompatible avec son engagement associatif qu'il entend ne pas vouloir sacrifier, ainsi que l'absence de mesures politiques en faveur des usagers du système de santé, ont motivé sa décision. C'est aussi, selon lui, une responsabilité d'exprimer publiquement la nécessité de moderniser le CISS et d'impulser un changement dans sa gouvernance.

La rédaction d'AlloDocteurs
La rédaction d'AlloDocteurs
Rédigé le

Créé en 1996, le Collectif Interassociatif Sur la Santé (CISS) regroupe près de quarante associations de personnes malades, âgées, retraités, en situation de handicap, de consommateurs et d’associations familiales. Le CISS représente et défend les intérêts communs à tous les usagers du système de santé français.

Le CISS est à l'origine de la ligne "Santé Info Droits", une ligne d'informations juridiques et sociales, constituée de juristes et avocats qui ont vocation à répondre à toutes questions en lien avec le droit de la santé. 

Dans le cadre des présidentielles 2012, le CISS avait été à l'initiative d'une campagne consacrée aux enjeux de l'accès aux soins où il était notamment question des dépassements d'honoraires.

Christian Saout a été co-signataire du "Manifeste pour une santé égalitaire et solidaire", un ouvrage publié en septembre 2011 aux éditions Odile-Jacob, qui avait pour ambition de mettre la santé au cœur du débat présidentiel de 2012.

Le 1er octobre 2012, le CISS publiait un communiqué intitulé "Des patients plutôt morts que vifs ?", déplorant le manque criant de moyens mis à disposition des associations pour faire entrer le patient au "centre de notre système et au cœur de nos politiques".

Christian Saout reste président du CISS jusqu'en décembre 2012, date à la quelle sa décision "irrévocable" de démissionner prendra effet.

En savoir plus

Voir les chroniques de Christian Saout sur Allodocteurs.fr :

Et aussi :

  • AIDES : l'association se défend, Christian Saout s'explique
    Selon Le Parisien du 25 janvier 2011, un rapport confidentiel met à mal le fonctionnement et les comptes de l'association AIDES. Ce document révèle, entre autres, que son ex-président, Christian Saout, aurait bénéficié d'"avantages en nature", des "allégations détournées et mensongères" que réfute l'association. Nous avons interrogé Christian Saout à ce sujet. Propos recueillis par Benoît Thevenet... [lire la suite]