Traitements du cancer et effets secondaires

Les effets secondaires dépendent-ils de la personne ?

Rédigé le , mis à jour le

Traitements du cancer et effets secondaires

Réponses du Dr Laure Copel, cancérologue à l'Institut Curie de Paris :

"Ils sont extrêmement variables. Pour nous dans effets secondaires, on entend conséquences mais ce n'est pas du tout secondaire pour les patients. C'est vraiment indésirable.

"Les effets secondaires sont variables mais certains sont quasiment systématiques. Donc on est vraiment obligé de les annoncer et de préparer le patient. Il y en a certains qui sont éventuellement très graves. On est également obligé de les annoncer, de préparer les patients. Certains sont tellement exceptionnels qu'on ne le dit pas car ça risque de faire très peur. C'est vrai que c'est la grosse difficulté, c'est de savoir jusqu'où on doit donner une information.

"Je pense que la meilleure lutte contre ces effets secondaires ou indésirables, c'est effectivement le dialogue, c'est-à-dire qu'il faut pouvoir à la fois savoir à quoi s'attendre. On a beaucoup de moyens de limiter ces effets secondaires. Surtout il faut en limiter la gravité s'ils apparaissent. Pour le coup, c'est quelque chose qui se discute avec le médecin. Est-ce que l'on peut reporter le traitement ? Est-ce que l'on peut le diminuer ? Est-ce qu'on peut l'améliorer ? Il faut donc qu'il y ait une discussion entre le patient et le médecin.

"Je pense en fait, que la difficulté est de savoir jusqu'où il faut annoncer les choses qui ne vont sans doute pas arriver, c'est-à-dire qu'on n'a pas envie de leur faire trop peur. Ce n'est pas par peur que tout arrive. Tout n'arrivera pas mais à partir d'un moment, ils ont déjà pris plein de mauvaises nouvelles sur la tête depuis quelques jours, qu'on a un peu envie de les protéger. À force de trop vouloir les protéger, il arrive quelque fois que l'on aggrave la situation, puisque quand ils vont prendre ce coup supplémentaire sur la tête, ils vont le trouver vraiment dur."

En savoir plus :

Questions/réponses :

  • J'ai eu un cancer cérébral avec chimiothérapie et radiothérapie et je n'ai eu aucun effet secondaire. Est-ce normal ?
    Voir la réponse en vidéo*

  • On m'a parlé d'un risque de "deuxième cancer" dû à ma radiothérapie, mais sans me donner de chiffres. Connaît-on les risques réels ?
    Voir la réponse en vidéo*

  • Les traitements contre un cancer colorectal ont-ils une incidence sur la sexualité masculine et si oui, est-ce irrémédiable ?
    Voir la réponse en vidéo*

  • J'ai terminé ma chimiothérapie pour mon cancer du sein : j'ai eu peu d'effets secondaires grâce à la sophrologie ! Ça marche !
    Voir la réponse en vidéo*

* Réponses du Dr Laure Copel, cancérologue à l'institut Curie de Paris