Thons radioactifs en Californie

Un taux modérément élevé de radioactivité a été mesuré dans quinze thons rouges péchés au large de San Diego (Californie) en août 2011. Ces résultats seraient les conséquences de la catastrophe de Fukushima, survenue le 12 mars 2011, selon une étude publiée le 28 mai 2012, dans la revue Proceedings of the National Academy of Sciences (PNAS).

Rédigé le

Thons radioactifs en Californie
Thons radioactifs en Californie

Les radio-isotopes testés sont le césium 134 et le césium 137. Les taux relevés sont légèrement plus élevés que ceux trouvés dans des thons rouges de la même zone, avant la catastrophe de Fukushima. Ils ne présentent cependant pas de risques pour la santé des consommateurs, car ils sont sous la limite de sécurité japonaise et inferieurs aux niveaux d'autres radio-isotopes naturellement présents dans cette espèce de poisson.

Mais, ce qu'il est important de retenir de cette étude, selon ses auteurs, n'est pas le taux de radioactivité relevé, mais "l'importance des animaux migrateurs en tant que vecteurs de transport", expliquent-ils. Ici, les poissons ont transporté la radioactivité du Japon à la Californie en seulement cinq mois.

En savoir plus