Mésothéliome : le pic de mortalité serait atteint

Le pic de mortalité par mésothéliome, le cancer de la plèvre attribuable à l'amiante, aurait déjà été atteint en France. C'est la conclusion d'un rapport de l'Institut de Veille Sanitaire (InVS) en partenariat avec le Centre d'épidémiologie sur les causes médicales de Décès (CépiDc), rendu public le 12 février 2013.

Rédigé le

Mésothéliome : le pic de mortalité serait atteint
Mésothéliome : le pic de mortalité serait atteint

En étudiant l'évolution de la mortalité consécutive aux périodes d'exposition maximum à l'amiante (1950-1975), plusieurs équipes de chercheurs prévoyaient, à la fin des années 1990, qu'en France le pic de mortalité masculine par mésothéliome serait atteint vers 2020-2030 avec un nombre annuel de décès compris entre 1 000 et 1 500.

"Au regard des données actuelles de mortalité et d'incidence produites par le CépiDc de l'Inserm et le Programme national de surveillance du mésothéliome (PNSM), coordonné par l'InVS, il semble que le pic de mortalité par mésothéliome pourrait avoir déjà été atteint en France au début des années 2000, avec 600 à 800 décès annuels chez les hommes et 100 à 200 chez les femmes. La mortalité serait ainsi en train de diminuer et son taux pourrait se stabiliser vers 2030, à un niveau plus faible que ce qui avait été prédit par les travaux antérieurs et qui équivaudrait à celui à la fin des années 1970", annonce l'InVS dans un communiqué du 13 février 2013.

Cependant, si la mortalité par mésothéliome commence à décroître, 18 à 25.000 décès sont encore attendus d'ici 2050 en France.

"Pour considérer la mortalité par cancer attribuable à l'amiante dans son ensemble, il convient d'ajouter à ces estimations un nombre plus grand encore de décès par cancer broncho-pulmonaire, provoqués aussi par l'exposition passée à l'amiante", ajoute le communiqué.

L'amiante est le seul facteur de risque avéré pour le mésothéliome pleural. Entre l'exposition à l'amiante et la survenue d'un cancer de la plèvre, il peut s'écouler entre 30 et 45 ans. Le mésothéliome fait partie de la liste des maladies faisant l'objet d'une déclaration obligatoire depuis le 18 janvier 2012.

En savoir plus

Sur Allodocteurs.fr :

Et aussi :