Médecin du SAMU : décider dans l'urgence

Un médecin urgentiste des Bouches-du-Rhône devrait être mis en examen pour "homicide involontaire". La prise en charge tardive du SAMU aurait entraîné le décès d'une jeune femme en 2009. Mais quel est, précisément, le rôle d'un médecin urgentiste du SAMU ?

Rédigé le , mis à jour le

Médecin du SAMU : décider dans l'urgence

Marseille : le SAMU mis en cause après la mort d'une jeune femme

Ce soir-là, il était chargé de la régulation au SAMU, autrement dit de faire le tri des urgences au téléphone. "Interrogatoire superficiel et incomplet", "propos inadaptés tenus à la famille", le rapport des experts est accablant pour ce médecin urgentiste du Service d'aide médicale urgente (SAMU) des Bouches-du-Rhône.

La cour d'appel d'Aix-en-Provence pointe en effet une série de défaillances qui auraient causé le décès d'une jeune femme, en 2009, au terme d'une prise en charge tardive du SAMU.

En cause, un médecin urgentiste de 37 ans, qui doit prochainement être mis en examen pour "homicide involontaire". Ce médecin régulateur n'aurait alors pas pris les décisions qui s'imposent. La jeune femme, Sabrina, âgée de 25 ans, avait été victime d'un malaise cardiaque suivi de vomissements, de diarrhées, de sueurs et de douleurs sourdes dans la poitrine. Ses proches avaient téléphoné au SAMU.

Le quotidien La Provence rapporte ce qu'aurait alors répondu le médecin de garde au SAMU cette nuit-là : "On n'est pas des magiciens. On ne peut pas faire de transplantation par téléphone. Prenez un Lexomil® et bonne soirée".

Le médecin régulateur du SAMU a alors décidé d'envoyer sur place un médecin généraliste. Transportée à La Timone, la jeune femme était décédée en service de réanimation le 1er avril suivant, suite à un grave malaise cardiaque, appelé syndrome de Wolf Parkinson White.

Depuis, la famille n'a eu de cesse de pointer les dysfonctionnements relevés dans la prise en charge de la jeune femme.

Quel est le rôle d'un médecin régulateur du SAMU ?

Au centre de régulation du SAMU 92, 1000 appels d'urgence sont reçus chaque jour. Les cas les plus graves sont immédiatement transférés vers un médecin régulateur. Les explications dans le reportage ci-dessus.


En savoir plus

Sur Allodocteurs.fr :

Et aussi :

Sponsorisé par Ligatus