Le cancer du sein touche aussi les jeunes femmes

L'année 2014 marque le dixième anniversaire du dépistage organisé du cancer du sein et de la campagne Octobre rose conçue pour encourager les femmes de 50 à 74 ans à y participer. Malheureusement, 48% d'entre elles ne réalisent pas la mammographie proposée. Et celles qui ne sont pas "ciblées" ont tendance à considérer que ce risque ne les concerne pas. C'est particulièrement le cas des femmes de moins de 40 ans. Elles doivent pourtant être vigilantes car le cancer du sein est en général plus menaçant.

Rédigé le

Le cancer du sein touche aussi les jeunes femmes

En France en 2012, un cancer du sein a été diagnostiqué chez 2.344 femmes de moins de 40 ans, soit 4,8% de l'ensemble des nouveaux cas. Avec des enfants jeunes ou même encore en projet, la vie est brutalement suspendue par des traitements très lourds.

L'épreuve est d'autant plus éprouvante que les chimiothérapies mises en œuvre sont aussi fortes que le cancer est agressif avant 40 ans comme le confirme le Dr Nasrine Callet, oncologue gynécologue : "Chez les femmes jeunes, les cancers sont souvent plus agressifs. Parfois il y a plusieurs localisations dans le même sein et les grades, c'est-à-dire la potentialité d'évolutivité des tumeurs, sont aussi plus importants. Il s'agit souvent de cancer du sein de grade 2 ou grade 3, avec parfois malheureusement les ganglions touchés et parfois aussi avec des métastases".

Des cancers, dont la gravité vient souvent d'un diagnostic moins précoce que chez les femmes de plus de 50 ans qui bénéficient du dépistage systématique. "La clé de diagnostic précoce des cancers du sein est tout d'abord la sensibilisation des patientes à l'auto-palpation, apprendre à chaque femme comment palper ses seins, tous les trois ou quatre mois, après les règles. Et en cas de persistance d'une anomalie, il faut consulter. Ensuite, il faut sensibiliser les médecins traitants, les gynécologues, les sages-femmes, à la palpation des seins lors des examens classiques", explique le Dr Callet.

La vigilance doit être renforcée pour les femmes qui n'ont pas eu d'enfant ou seulement après 35 ans. Le risque augmente aussi avec le tabagisme, le surpoids et la sédentarité. Au niveau des antécédents familiaux, la menace augmente à partir de trois cas de cancer du sein ou des ovaires ou d'un seul cas survenu avant 40 ans.

En savoir plus sur le cancer du sein