Cancer du foie : découverte de quatre gènes impliqués

L'observation de certaines anomalies dans le code génétique des personnes atteintes d'un cancer du foie a permis d'identifier quatre nouveaux gènes impliqués dans les tumeurs hépatiques. Les travaux de recherche menés par des scientifiques français ont été publiés dans la revue Nature Genetics.

Rédigé le

Cancer du foie : découverte de quatre gènes impliqués
Cancer du foie : découverte de quatre gènes impliqués

ARID1A, RPS6KA3, IRF2 et NFE2L2... Ces nouveaux gènes ainsi nommés seraient impliqués dans les processus qui conduisent à la formation de tumeurs cancéreuses au niveau du foie.

"Ils n'avaient jamais été décrits dans les tumeurs hépatiques et présentent pourtant des altérations génétiques récurrentes", a expliqué Jessica Zucman-Rossi (Unité INSERM 674, Paris), dont l'équipe est à l'origine de ces travaux, menés en coordination avec l'Institut National du Cancer (INCa). Ce qui implique "de nouvelles pistes à explorer pour utiliser dans le futur de nouveaux médicaments ciblant ces altérations génétiques, et améliorer le traitement des patients en fonction des anomalies génomiques identifiées dans leur tumeur".

Cette découverte s'inscrit dans le cadre d'un vaste projet intitulé International Cancer Genome Consortium (ICGC), démarré en 2009. Des scientifiques du monde entier travaillent au séquençage du génome des tumeurs de plusieurs milliers de patients afin de mieux comprendre le rôle des altérations génétiques dans leur développement. Une cinquantaine de types ou sous-types de tumeurs est concernée par ces recherches.

En France, selon l'INCa, environ 8 200 ouveaux cas de cancer du foie surviennent chaque année. Dont près de 80 % concernent des hommes.

Etude de référence : "Integrated analysis of somatic mutations and focal copy-number changes identifies key genes and pathways in hepatocellular carcinoma", Nature Genetics(2012), doi:10.1038/ng.2256

En savoir plus