Brûlures : peut-on un jour espérer fabriquer de la peau artificielle ?

Peut-on un jour espérer fabriquer de la peau artificielle pour venir en aide aux grands brûlés ?

Rédigé le , mis à jour le

Brûlures : peut-on un jour espérer fabriquer de la peau artificielle ?

Les réponses avec le Pr. Franck Duteille, chef du service Brûlés et chirurgie plastique du CHU de Nantes :

"À un moment donné on arrive à une incohérence entre les capacités de prélèvement et les capacités de couverture. On peut avoir des artifices en réalisant des expansions tissulaires. La culture de peau pose problème puisque les séquelles qu'elle entraîne sont extrêmement lourdes. Et pour les patients brûlés à 80-90 %, la qualité de vie n'était pas forcément au rendez-vous. Donc on a fait marche arrière.

"On reconstitue une partie de la peau. Mais l'élasticité et la plasticité de la peau sont dues au derme. En reconstituant ce derme on va avoir des séquelles qui seront moins importantes. Et on peut couvrir le derme avec des greffes de peau ou des cultures d'épiderme."

En savoir plus

Dossier :

Questions/Réponses :

  • Ma tante doit subir une greffe de peau sur l'ensemble de son bras. Retrouvera-t-elle totalement sa mobilité au niveau du coude ?
    Voir la réponse en vidéo*

  • Les grands brûlés ne sont-ils pas plus exposés aux risques d'infections nosocomiales ? Quels moyens sont mis en œuvre pour lutter contre cela ?
    Voir la réponse en vidéo*

  • Quels sont les premiers gestes à effectuer devant une brûlure grave ?
    Voir la réponse en vidéo*

* Les réponses avec le Pr. Franck Duteille, chef du service Brûlés et chirurgie plastique du CHU de Nantes