1. / Se soigner
  2. / Phytothérapie
  3. / Affronter l'hiver

Plus du 50% des parents s'appuient sur des croyances pour prévenir le rhume

Ne pas laisser les enfants sortir quand il fait froid, leur donner des vitamines... Les parents continuent de s’appuyer sur les croyances populaires pour prévenir le rhume, selon une récente enquête.

Rédigé le

Plus du 50% des parents s'appuient sur des croyances pour prévenir le rhume
 © Dirima - Fotolia.com

Comment prévenir le rhume ? Parmi les 2007 parents d’enfant âgés de 5 à 12 ans qui ont participé au sondage mené en octobre 2018 par l'hôpital Mott du Michigan, 70 % ont admis faire recours à des méthodes très peu scientifiques...

A lire aussi : Les maux du froid

Les mesures d'hygiène sont la forme de prévention la plus efficace

"La bonne nouvelle est que la plupart des parents suivent des recommandations médicales pour empêcher leurs enfants de contracter le rhume ou d'autres maladies", a déclaré Gary Freed, codirecteur de l'enquête et pédiatre à l'hôpital Mott.

En effet, 99% des familles apprennent aux enfants à se laver les mains souvent, certains les encouragent même à utiliser un désinfectant pour les mains, à ne pas se mettre les mains dans le nez ou la bouche, à ne pas partager d'objets ou de boissons.

L'hygiène s'étend également à l'environnement dans lequel vivent les enfants. Selon l'enquête, 84% des parents sont encore plus attentifs, en hiver, au nettoyage de la maison et des jouets.

A lire aussi : Dépression saisonnière : pourquoi se sent-on plus fatigué en hiver ?

Les remèdes populaires persistent

Cependant, une proportion importante des parents croient aux méthodes populaires, telles que ne pas laisser l'enfant sortir de la maison lorsqu'il fait froid ou que l'air est humide (52%), et les encourage à jouer à l'intérieur.

Selon les médecins qui ont mené l'étude, il s'agit d'anciennes méthodes, transmises de génération en génération, et qui remontent à une époque où on ne savait pas que les micro-organismes sont la cause de certaines maladies. Le rhume, par exemple, est déterminé par l'action de virus, qui sont transmis par le mucus ou la salive. Par un éternuement ou une toux, le virus se propage dans l'air et peut directement ou indirectement infecter d'autres personnes.

Une poignée touchée avec la main utilisée pour couvrir la bouche pendant un éternuement, par exemple, porte les germes. La prévention consiste donc à appliquer des mesures d'hygiène, mais également à tenir les enfants loin des personnes malades, comme le font le 87% des participants au sondage.

Le mythe de la vitamine C

51% de parents administrent de la vitamine C à ses enfants, pour prévenir le rhume. Un traitement efficace ? Aucune recherche scientifique ne l’a prouvé. Dans les années 1970, le prix Nobel de chimie Linus Pauling affirmait que la vitamine C permettait de prévenir le rhume. Les recherches menées au cours des décennies suivantes n’ont toutefois pas prouvé cette théorie. De nombreuses études, au contraire, suggèrent que cela n’a aucun effet sur la prévention, mais peut-être pourrait avoir un impact sur la durée et la gravité du rhume.

"Les suppléments et les vitamines ne se sont pas révélés efficaces pour prévenir le rhume et ne sont pas réglementés par la U.S. Food and Drug Administration. Ce sont des produits qui peuvent faire l’objet d’une publicité intensive et d’une utilisation courante, mais il n’a été démontré de façon indépendante qu’aucun de ces effets n’ait un effet définitif sur la prévention du rhume", rappelle Gary Freed.

Par la rédaction d'Allodocteurs.fr