1. / Se soigner
  2. / Chirurgie
  3. / Chirurgie dentaire

Agénésie dentaire, quand les dents manquent

Un morceau d'émail, comme une perle, en offrande sous l'oreiller... Ce rituel enthousiasme les enfants depuis des générations. Mais la célèbre petite souris réserve parfois de mauvaises surprises. À l'âge où tombent les dents de lait, généralement entre 6 et 11 ans, c'est aussi le moment où sont diagnostiquées les agénésies dentaires.

Rédigé le

Agénésie dentaire, quand les dents manquent
Agénésie dentaire, quand les dents manquent
Sommaire

Qu'est-ce que l'agénésie dentaire ?

Marina Carrère d'Encausse et Michel Cymes expliquent l'agénésie dentaire

Lors de la croissance, la racine des dents de lait se résorbe. Résultat : les dents de lait tombent. Les dents définitives ont alors le champ libre et peuvent prendre leur place. Mais quand une personne est atteinte d'agénésie dentaire, la dent définitive n'existe tout simplement pas et la dent de lait peut rester à sa place durant des années.

Les agénésies dentaires sont généralement d'origine génétique et recouvrent des situations extrêmement différentes. Le cas le plus banal, c'est l'absence d'une ou plusieurs dents de sagesse. Ce phénomène très commun concerne environ 25% de la population. Il ne pose aucun problème. Deuxième cas de figure, l'agénésie ponctuelle aussi appelée hypodontie. Dans ce cas, Il manque une à six dents définitives. Dernier cas de figure, l'agénésie multiple ou oligodontie, quand il manque plus de six dents. 

L'oligodontie est rare car elle touche une personne sur 2.000. Il s'agit d'un réel handicap pour ceux qui en souffrent. Un handicap fonctionnel puisque la mastication est gênée. Un handicap esthétique car les agénésies peuvent toucher des dents visibles, et former des sourires disgracieux. 

Parfois, l'hypodontie et l'oligodontie sont associées à une maladie rare appelée dysplasie ectodermique. Une pathologie qui affecte le développement des structures de la peau, des cheveux, des glandes sudoripares et aussi des dents.

Agénésie dentaire : une prise en charge dès le plus jeune âge

Lexane avait 6 ans quand son agénésie dentaire a été diagnostiquée

Des traitements existent mais ils sont fastidieux. La première étape, c'est l'orthodontie. Elle débute dès le plus jeune âge, et dure jusqu'à la fin de la croissance.

L'objectif de l'orthodontie est d'éviter que le peu de dents présentes dans la mâchoire poussent de manière anarchique en colonisant l'espace laissé par l'absence des autres dents.

Agénésie dentaire : la pose d'implants

Attention, images de chirurgie ! Pose d'implants dentaires

Corriger toutes les anomalies de croissance de 0 à 18 ans est une étape clé. C'est même le coeur du traitement. Si les enfants sont bien suivis, ils pourront, à l'âge adulte, bénéficier d'implants dentaires.

Problème, les implants coûtent cher et les personnes souffrant d'agénésie dentaire sont rarement prises en charge à 100% aujourd'hui. Ils sont donc très mal remboursés. La pose d'un implant et d'une couronne coûte en moyenne 2.250 euros.

Si vous souffrez d'oligodontie, faites vous suivre dans un centre de référence des maladies rares orales et dentaires. Il en existe plusieurs en France. Les deux principaux sont à Strasbourg et à Paris. Vous pouvez retrouver toutes les adresses sur le site O-Rares.

Sponsorisé par Ligatus