1. / Se soigner
  2. / Accidents
  3. / Accidents de la route

Blessée par une trottinette, elle monte une association

Isabelle van Brabant a été percutée par une trottinette électrique à Paris le 17 mai, ce qui lui a causé une fracture du radius-cubitus et un arrachement osseux. Aujourd’hui, elle veut venir en aide aux blessés.

Rédigé le

Blessée par une trottinette, elle monte une association
Blessée par une trottinette, elle monte une association

"J’ai eu ma première séance de kinésithérapie hier, pour la rééducation. C’est un peu effrayant. J’en ai encore pour des mois et des mois." Isabelle van Brabant est en colère. A cause d’un conducteur de trottinette qui l’a percutée le 17 mai, elle a subi une double fracture, ainsi qu’un arrachement osseux. Si les médecins viennent de lui sortir le bras du pâtre, elle s’est fait poser une vis, et doit encore porter une attèle.

Un comble pour cette pianiste de l’Opéra Garnier, qui joue pour les petits rats depuis plus de trente ans. "Pour le moment, je dois pouvoir reprendre le travail le 6 juillet… mais ce ne sera pas avec les mêmes facilités", déplore la sexagénaire.

Séances de rééducation et antidouleurs

Jusqu’à la guérison de la double-fracture, Isabelle van Brabant devra suivre des séances de rééducation régulières, et prendre du tramadol de manière quotidienne. "J’essaie de poser ma main à plat sur la table. Je ne peux plus du tout le faire : mon radius et mon cubitus sont parallèles l’un à l’autre, alors qu’ils doivent se croiser", développe-t-elle. Ses doigts, son avant-bras et même sa paume sont touchés, et la pianiste doit éviter le moindre faux mouvement. "Mes doigts sont ankylosés, il faut les masser" ajoute-elle. D’ici quelques mois, elle devra en outre subir une nouvelle opération pour retirer la vis qui lui a été posée, et de nouvelles séances de rééducation seront nécessaires.

Ce mardi 11 juin, elle a déposé les statuts de sa toute nouvelle association : l’Apacauvi, l’Association philanthropique d’action contre l’anarchie urbaine vecteur d’incivilités. Avec son compagnon Jean-René Albertin, elle entend interpeller l’opinion publique sur le danger que représente la prolifération des trottinettes électriques dans la région parisienne, et aider les victimes d’accidents. Une pétition doit être mise en ligne le 12, prévient Isabelle van Brabant, qui compte par ailleurs porter plainte contre la Ville de Paris.

"Le nombre de blessés augmente de manière exponentielle"

Mais attention : il ne s’agit pas d’une guerre piétons-trottinettes, prévient Isabelle van Brabant. Ce ne sont pas les gens qui sont mis en cause, mais bien les incivilités de certains conducteurs. "Le nombre de blessés à cause des trottinettes augmente de manière exponentielle. Bientôt, il va dépasser le nombre de blessés à vélo ! Selon des urgentistes de l’hôpital Cochin auxquels j’ai parlé, il y en a approximativement 200 par jour dans la région parisienne" conclut la pianiste.

La nuit du 10 juin, dans le XVIIIe arrondissement de la capitale, un homme à trottinette de 25 ans a refusé de céder la priorité à une camionnette et a été violemment percuté. Après un arrêt cardiaque, il été transporté à l'hôpital, où il a succombé à ses blessures. Pour protéger les Parisiens de ce type d’accidents, la maire de Paris Anne Hidalgo a dévoilé un plan d’action, censé entrer en vigueur d'ici au mois de juillet. Parmi les mesures évoquées : l’interdiction pour les trottinettes électriques de stationner sur les trottoirs, ou le bridage des engins à 20 kilomètres-heure dans la rue et à 8 kilomètres-heure dans les zones piétonnes.

Voir aussi sur Allodocteurs.fr