1. / Maladies
  2. / Yeux
  3. / DMLA

DMLA : l'Avastin® enfin autorisé

L'Avastin®, traitement de la dégénérescence maculaire liée à l'âge a enfin reçu une autorisation temporaire d'utilisation, a annoncé l'ANSM. Il deviendra bientôt l'alternative à l'un des seuls traitements disponibles jusqu'alors, le Lucentis®, qui facturé trente fois plus cher, soit 800 euros l'injection.

Rédigé le , mis à jour le

DMLA : l'Avastin® enfin autorisé
DMLA : l'Avastin® enfin autorisé

Tout aussi efficace que le traitement de référence, l'Avastin® a enfin été approuvé par les autorités sanitaires pour traiter la dégénérescence maculaire liée à l'âge (DMLA). L'agence du médicament a annoncé le 25 mars avoir approuvé à l'unanimité son utilisation dans le cadre d'une procédure temporaire. La mise en œuvre de cette mesure devrait être effective "avant l'été", indique l'ANSM.

Cette maladie des yeux est actuellement soignée par le bien plus coûteux Lucentis® (laboratoire Novartis). Ce traitement a pendant longtemps été le seul utilisé pour traiter la forme humide de la DMLA (la forme sèche ne possédant pas encore de traitement curatif). Lucentis® coûte 800 euros par injection, contre 30 à 50 euros pour l'Avastin® produit par le laboratoire Roche. Un médicament utilisé à l'origine pour soigner le cancer.

Fin des accords financiers entre laboratoires

Cette annonce est l'aboutissement d'une longue guerre entre laboratoires et autorités sanitaires. Alors que son efficacité avait été prouvée dès 2012, l'Avastin® n'a pas été mis sur le marché à cause d'obscurs accords financiers entre les deux laboratoires pharmaceutiques. A la suite de négociations jugées illicites avec Novartis, Roche avait officiellement demandé de ne pas donner d'autorisation de mise sur le marché à son propre produit, privant des milliers de malades d'un traitement moins coûteux.

Les autorités ont finalement débloqué la situation, en accordant à l'Avastin® une recommandation d'utilisation temporaire (RTU). La RTU permet de prescrire un médicament qui n'a pas d'autorisation de mise sur le marché pour l'indication en question. Les études examinées par l'agence du médicament montrent que l'Avastin® est tout aussi efficace que le Lucentis® et ne provoque pas plus de réactions indésirables, "hormis la survenue d'effets gastro-intestinaux" explique l'ANSM.

 

En savoir plus :