1. / Maladies
  2. / Poumons
  3. / Toux

Comment différencier une toux grasse d'une toux sèche ?

C’est l’éternelle question que l’on vous pose quand vous demandez un sirop à la pharmacie. Quelques clés pour ne plus vous tromper et pour commencer, ces deux types de toux ont des sonorités très différentes.

Rédigé le

Comment différencier une toux grasse d'une toux sèche ?

On parle de toux sèche parce que, comme son nom l’indique, elle ne produit pas de sécrétions, autrement dit il n’y a pas de mucus qui encombre les poumons. Cette toux est provoquée par une irritation au niveau des voies respiratoires. Elle peut se manifester au début d’un rhume ou d’une otite ou à l'occasion d’une allergie saisonnière. Elle est douloureuse et fatigante.

En cas de toux sèche, on va donc prescrire des sirops antitusifs qui vont agir directement au niveau du cerveau, précisément dans le bulbe rachidien, le centre nerveux qui commande le réflexe de la toux. Ces médicaments apaisent, mais ils ne soignent pas la cause de la toux qu’il faudra rechercher par ailleurs.

A l’inverse, la toux grasse est une toux dite "productive", cela signifie qu’elle permet de désencombrer les poumons en évacuant les sécrétions. Ces sécrétions, composées d’eau et de mucus, un liquide épais et collant, permettent de nettoyer les bronches. C’est pour cela qu’on va prescrire des sirops fluidifiants, pour faciliter l’évacuation des sécrétions sous forme de glaires et de crachats. Cette toux grasse, on l’a souvent quand on souffre d’une bronchite ou d’un rhume à un stade avancé. Si elle survient le matin au réveil, ça peut être le signe d’une bronchite chronique obstructive liée au tabac.

Donc pour résumer, si vous pouvez cracher après avoir toussé, cela veut dire que votre toux est grasse. Si rien ne sort, la toux est sèche.