1. / Maladies
  2. / Peau
  3. / Psoriasis

Psoriasis : briser les idées reçues

Pour la Journée mondiale du psoriasis, Allodocteurs.fr fait le point sur sept idées reçues.

Rédigé le , mis à jour le

Psoriasis : briser les idées reçues
Psoriasis : briser les idées reçues
  • Le psoriasis est une maladie contagieuse

"C'est tout sauf contagieux", s'exclame le Pr Marie-Aleth Richard. Le psoriasis n'est pas une maladie infectieuse, le risque contagieux est donc nul. Cette maladie inflammatoire de la peau est due à un dérèglement du système immunitaire qui s'attaque aux cellules de la peau. Cela entraîne un renouvellement excessif de la peau (les kératinocytes, cellules de l'épiderme, se renouvellent habituellement en 28 jours mais dans le cas du psoriasis, en cinq à six jours). L'inflammation se traduit par des plaques rouges et l'accumulation des cellules mortes génère des squames.

Zoom sur le psoriasis ?

D’apres l’enquête récente lancée par la Société Francaise de Dermatologie- Objectifs Peau, le psoriasis touche en France 2 millions 400 000 adultes de plus de 15 ans. Dans plus de 80% des cas, il prend la forme de plaques rouges, recouvertes de squames. Elles se situent souvent sur les genoux, les coudes, le cuir chevelu, le bas du dos (région lombaire). 

"Il n'y a aucune contamination possible mais il existe un « risque » de transmission familiale par les gènes, estimé à 30 à 40% si les deux parents sont atteints, mais moins net si un seul parent est concerné, reprend la dermatologue, il peut y avoir du psoriasis chez les enfants, parfois très tôt dès la petite enfance."

  • Le psoriasis est provoqué par le manque d'hygiène

"Au contraire ! explique la spécialiste. Trop se laver la peau et l'utilisation abusive du savon favorisent la sécheresse de la peau et rendent les manifestations du psoriasis encore plus désagréables, avec des picotements parfois intenses.

À lire aussi : Journée mondiale du psoriasis : informer pour mieux accepter  

  • Le psoriasis peut être guéri définitivement

"Non, absolument pas, déplore le Pr Richard. On ne guérit pas mais on peut le mettre en rémission avec des traitements adaptés. Malheureusement si on les interrompt, il y a un risque de récidive de la maladie." Cependant, les délais entre les poussées sont très variables d'un patient à l'autre et à l’inverse, certains souffrent de lésions permanentes. La prise en charge peut associer différentes stratégies. Il existe des traitements locaux - crèmes à base de corticoïdes et/ou de vitamine D -, et des traitements généraux en fonction de la sévérité et de l'étendue des lésions. "Il peut s'agir de la photothérapie, du méthotrexate, la cyclosporine et pour les formes le plus sévères, des biothérapies". La peau atteinte de psoriasis nécessite des soins quotidiens pour être bien hydratée.

  • Le psoriasis est dû au stress et c'est psychologique

"Non !" affirme le Pr Richard. "Ce n'est pas un stress psychologique au départ qui provoque la maladie. Elle peut cependant être aggravée par les situations difficiles de la vie."

Il y a une prédisposition à développer cette maladie, par le biais des gènes qui contrôlent l’immunité et l’inflammation. Se greffent ensuite des facteurs déclenchant ou aggravant les poussées comme certaines infections, certains médicaments, le stress... "Mais cela ne touche pas forcément les gens stressés et tous les gens stressés ne font pas de psoriasis ! ", insiste la dermatologue.

  • La maladie ne touche que la peau

"Non. Elle peut aussi concerner les articulations. À tout moment de l’évolution de la maladie cutanée, un rhumatisme psoriasique peut apparaître", détaille la dermatologue. Il touche environ 30% des patients. "De plus, dans les formes les plus sévères (très rares ndlr), il peut y avoir plus de diabète, de maladies cardiovasculaires, d'hypertension artérielle, de trouble du métabolisme lipidique, d’obésité", énumère-t-elle.

  • Le psoriasis est provoqué par certains aliments

"Non, il n'y a pas de relation établie entre la survenue d’un psoriasis et la prise d’aliments contenant du gluten ou du lactose par exemple", infirme le Pr Richard. "Qualitativement, certains régimes alimentaires comme le régime crétois, riches en acides gras polyinsaturées, peuvent avoir un petit impact sur le psoriasis en en diminuant la sévérité et en contribuant à un meilleur état de santé des sujets atteints." Selon la dermatologue, on sait que les patients qui ont les formes les plus sévères de la maladie sont plus souvent obèses et chez eux, que la réduction du poids permet de réduire la sévérité de la maladie (avec un amaigrissement volontaire, il y a moins de besoin de traiter).

  • Le psoriasis est une maladie mortelle

"Pas du tout !", s'exclame le médecin.

 

Voir aussi sur Allodocteurs.fr