1. / Maladies
  2. / Maladies infectieuses et tropicales
  3. / Méningite

Méningite : une infection à traiter de toute urgence !

La méningite est une infection dont la seule évocation fait peur. Qu’est-ce qu'une méningite ? Quels en sont les symptômes ? Comment se soigne-t-elle ? Notre urgentiste vous répond.

Rédigé le

Méningite : une infection à traiter de toute urgence !

La méningite correspond à l'inflammation des membranes enveloppant le cerveau appelées "méninges". Cette maladie reste peu fréquente en France mais de nombreux cas pourraient être évités. Elles est le plus souvent d'origine infectieuse, c’est-à-dire, due à une bactérie, un virus ou un champignon.  La méningite bactérienne est habituellement  beaucoup plus grave que la méningite virale et nécessite des soins en urgence extrême. 
Le nombre annuel de cas de méningites bactériennes est en France de 2 pour 100.000 habitants. 

La méningite bactérienne

Quand on parle de méningite bactérienne, on parle par exemple du pneumocoque, méningocoque ou encore haemophilus influenzae de type B. Des noms qui peuvent évoquer des souvenirs pour certains parents car pneumocoque et haemophilus sont des germes notamment responsables chez les enfants d’otites… Les oreilles sont des portes d’entrées idéales pour accéder au cerveau. 

La méningite d'origine bactérienne est plus grave car elle peut évoluer extrêmement rapidement, en entraînant possiblement des complications graves (surdité, épilepsie, déficience mentale, troubles de l’attention ou de l’apprentissage) et parfois mener à la mort (5% des cas) si elle n'est pas détectée et soignée à temps. C’est une urgence. Elle touche surtout les enfants, les adolescents et les jeunes adultes voire les sujets immunodéprimés. 

Quels sont les symptômes  de la méningite ?

Les symptômes ne sont malheureusement pas spécifiques : 

  • Une fièvre.
  • Des maux de tête et des signes neurologiques.
  • Une raideur au cou.
  • Un enfant qui geint beaucoup ou somnole.
  • Des vomissements.
  • Des convulsions.
  • Un purpura : des taches rouges ou bleues sur la peau. 

Il est important de consulter devant toute fièvre inexpliquée à 48h ou devant une altération de l'état général et ce sans délai. 

Comment est fait le diagnostic  ? 

Le diagnostic de certitude se fait par l’analyse du liquide céphalo rachidien. Ce liquide se situe au niveau du cerveau et tout le long de la moelle épinière. Il est un peu le reflet de la bonne santé cérébrale. En cas d’inflammation des méninges, cela sera visible dans ce liquide. Pour pouvoir l’étudier, il faut réaliser aux urgences une ponction lombaire. Cela consiste, grâce à une aiguille spécifique, à aller prélever du liquide en passant entre les espaces intervertébraux au niveau lombaire. C’est un peu comme une péridurale. 

En quoi consiste le traitement  ? 

En cas de forte suspicion de méningite bactérienne, il faut injecter par voie veineuse, dès la ponction lombaire réalisée, des antibiotiques. En moins d’une heure on peut savoir si l’infection est virale ou bactérienne. L’identification exacte du germe peut mettre 48h donc au vu du risque de séquelle en cas de bactérie, il ne faut pas perdre de temps : antibiotique et hospitalisation. 

Quels sont les moyens de prévention  ? 

Ils tiennent en 3 points : 

  • Comme pour toute maladie, le respect de l’hygiène est primordial et notamment le lavage des mains.
  • La vaccination est importante, le nombre de cas de méningite à haemophilus à très fortement chuté depuis le début des années 90 et ce grâce à la vaccination systématique des enfants et l’établissement du carnet vaccinal appliqué actuellement. A présent, on vaccine aussi les enfants contre le méningocoque, seule bactérie à l’origine d’épidémies de méningites. 
  • Ne pas méconnaitre des infections ORL, otites, sinusites qui peuvent évoluer vers une méningite. Donc consulter devant tout doute. 

Voir aussi sur Allodocteurs.fr