1. / Maladies
  2. / Maladies infectieuses et tropicales
  3. / Coronavirus

Vaccin AstraZeneca : son efficacité confirmée dans une revue scientifique

Le vaccin contre le covid développé par AstraZeneca et l'université d'Oxford est le premier à voir ses résultats d'efficacité validés par une revue scientifique, The Lancet. La publication confirme l’efficacité de 70% et affirme que le vaccin est sûr.

Rédigé le

Vaccin AstraZeneca : son efficacité confirmée dans une revue scientifique
Image d'illustration. Crédits Photo : © Shutterstock / Juan Roballo

C’est une première pour un vaccin contre le covid. Le candidat d’AstraZeneca et de l’université britannique d’Oxford fait l’objet d’une publication dans une revue scientifique, The Lancet, le 8 décembre. Cela signifie que les résultats ont été passés au crible par des scientifiques indépendants.

Et rendre publiques ces données dans un article scientifique permet aux scientifiques du monde entier de les examiner en détail et d'avoir une idée plus précise de l'efficacité et de la sûreté du vaccin.

A lire aussi : Vaccination anti-covid : vos questions / nos réponses

Une efficacité de 70% confirmée

Dans le détail, la publication révèle que les essais ont porté sur 11.636 volontaires au Royaume-Uni et au Brésil, dont la moitié a reçu le vaccin et l'autre moitié un placebo. L'efficacité est calculée en comparant le nombre de malades du covid dans le groupe des vaccinés et dans le groupe contrôle.

Deux semaines après la seconde injection du vaccin, 30 cas de covid ont été enregistrés dans le groupe des 5.807 volontaires vaccinés, et 101 dans le groupe des 5.829 placebo. Soit une efficacité de 70%, comme l’avait annoncé AstraZeneca le 23 novembre.

Une nouvelle étude nécessaire

Cette efficacité n'est cependant qu'une moyenne, car deux protocoles différents ont été utilisés durant l'essai. En effet, 1.367 volontaires britanniques ont d'abord reçu par erreur une demi-dose, puis une dose complète un mois plus tard.

Pour ces volontaires-là, l'efficacité est de 90%. En revanche, elle descend à 62% pour le reste des volontaires qui ont pourtant été davantage vaccinés, avec deux doses complètes à un mois d'écart. C’est pour éclaircir ces résultats que le laboratoire a annoncé lancer une étude supplémentaire le 26 novembre.

Trois cas d’effets indésirables sérieux

Qu’en est-il de la sécurité du vaccin ? Selon la publication, le vaccin d'AstraZeneca "est sûr". En effet, sur le total de 23.754 volontaires qui ont participé à ces essais, seul un patient vacciné a connu un "effet indésirable sérieux possiblement lié" à cette injection. Il s'agissait d'un cas de myélite transverse, une atteinte neurologique rare, qui avait motivé l'interruption temporaire de l'essai début septembre.

Deux autres cas d'effets indésirables sérieux ont été détectés : l'un chez un volontaire du groupe placebo, et l'autre chez un volontaire dont le groupe n’est pas connu. "Ces trois participants sont guéris ou en voie de l'être et continuent de faire partie de l'essai", ont affirmé ses responsables.

Une technique très différente de Pfizer et Moderna

Un an après l’émergence du covid, le vaccin AstraZeneca/Oxford est l’un des trois les plus avancés, avec le vaccin de Moderna et celui de l’alliance Pfizer/BioNTech. Ces deux derniers se prévalent respectivement d'une efficacité de 94,1% et 95% mais leurs données détaillées n'ont pour l'instant pas été publiées dans une revue scientifique.

Et une différence de taille les oppose au vaccin d’AstraZeneca. Les vaccins Pfizer et Moderna utilisent la technique innovante de l’ARN messager : ils contiennent un morceau d’information génétique du virus, que l’organisme humain va traduire lui-même en protéine virale.

Le vaccin AstraZeneca repose quant à lui sur une technique plus connue : celle du vaccin vectorisé. Il contient un "faux virus", qui porte à sa surface des protéines du coronavirus. Une sort de coquille vide, suffisante pour déclencher une réponse immunitaire sans entraîner de symptôme du covid.

Voir aussi sur Allodocteurs.fr